Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Mais où sont nos modèles d’antan ?

lundi 3 septembre 2012 par Joël BRAUD


L’actualité, c’est bien connu, offre parfois des sujets de réflexion. Même si certains rapprochements sont un peu, comment dire, « capillotractés », l’essentiel est d’en tirer un enseignement.

La disparition à 48 ans d’un animateur de télévision, Jean-Luc Delarue, est à la fois triste et douloureuse pour les siens. Hier soir la deuxième chaîne a cru de son devoir d’hagiographe de diffuser une émission en hommage à cet homme. Même si sur le plan professionnel il a apporté une nouvelle dimension à une certaine forme d’émission, il est difficile d’oublier qu’il était un cocaïnomane avéré, qu’il était addicte à l’alcool et que certaines de ses frasques, en particulier dans les avions, sont restées célèbres.

Le fait qu’il ait ensuite par divers moyens fait amende honorable ne peut faire oublier ses errements. Sa tournée en camping-car des établissements scolaires a été diversement considérée.

Il n’appartient pas malgré les éloges prononcés par le monde médiatique à la catégorie des modèles.

Lance Armstrong (pas Luis et pas non plus Neil, mais le cycliste) est maintenant un héro déchu. Une certaine instance américaine, l’agence antidopage (USADA) l’a convaincu d’avoir triché. Tout le monde se doutait bien que, même si cet homme avait de grandes capacités sportives, son palmarès suscitait un certain nombre d’interrogations.

En mars 2010, reçu à l’Elysée, il offrait à Nicolas Sarkozy un vélo. Quelque temps plus tard, le chef de l’Etat érigeait Lance Armstrong en « modèle pour la jeunesse ». Il ne nous a rien épargné.

Il faut chercher ses modèles ailleurs.

Pau, le 29 août 2012

Par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Mais où sont nos modèles d’antan ?
5 septembre 2012, par AK Pô  
tire la bobinette d’alarme et la chevillette magistrale cherra

JB : "Il faut chercher ses modèles ailleurs.". Eh bien, ils ne sont pas loin, et eminamment actuels. Tiens, en voilà un qui passe ! en plus, c’est une femme ! smiley

> Mais où sont LES NEIGES d’antan ?
4 septembre 2012, par AK Pô  
mais où sont les neiges d’antan ?

C’est la faute à PANORAMIX, depuis la création même du tour de Gaule ! non mais ! smiley

> Mais où sont nos modèles d’antan ?
3 septembre 2012, par pehache  

Entièrement d’accord avec RdV ! Si on devait critiquer tous ceux qui se droguent, il faudrait sans doute mettre la moitié de la production artistique à la poubelle... Et c’est leur vie privé après tout, JLD n’a jamais prétendu être un modèle parce qu’il se droguait.

Le parallèle avec Armstrong n’a pas de sens : le dopage dans le sport n’est pas seulement illégal, c’est aussi et surtout une tricherie totalement contraire à l’esprit même du sport (se battre avec les mêmes armes que ses adversaires).

C’est marrant mais j’ai exactement la vision inverse à la vôtre sur JLD : je n’en ai rien à faire si il se droguait, par contre je n’ai jamais supporté ses émissions racoleuses, voyeuristes, voire malsaines, ni ses pseudo débats au ras des pâquerettes. Animateur doué sans doute, mais au service d’une télé presque poubelle.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Joël BRAUD  

    Si on devait critiquer tous ceux qui se droguent, il faudrait sans doute mettre la moitié de la production artistique à la poubelle...

    Attention au contresens, Pehache. Dans mon article, à aucun moment je ne critique Jean Luc DELARUE. Je regrette qu’après sa mort, une certaine chaîne de télé ait cru bon d’en faire un modèle en lui rendant un hommage exagéré et à mes yeux injustifié.

    Et c’est leur vie privée après tout, JLD n’a jamais prétendu être un modèle parce qu’il se droguait.

    Il manquerait plus qu’il ait prétendu être un modèle parce qu’il se droguait. Là encore attention au contresens. Et si la loi, notre loi française qui interdit l’usage de la drogue (la cocaïne, ou l’EPO) pouvait nous servir de référence. Ou alors il faut affirmer que les interdits qu’elle pose, tant dans le domaine sportif qu’ailleurs, sont désuets, inutiles et critiquables. Après tout nos lois sont peut-être inutiles. Si c’est votre avis il faut repenser notre organisation sociale. Vaste débat.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par pehache  

    Je regrette qu’après sa mort, une certaine chaîne de télé ait cru bon d’en faire un modèle en lui rendant un hommage exagéré et à mes yeux injustifié.

    Cet hommage a-t’il fait d’une manière ou d’une autre autre l’apologie -même entre les lignes- de son usage de la drogue ? J’imagine que non. A partir de là je ne vois pas où est le problème.

    Chacun a ses zones d’ombre, et si on décortiquait réellement la vie de tous ceux à qui on rend des hommages, on pourrait en supprimer 99% (des hommages).

    Et si la loi, notre loi française qui interdit l’usage de la drogue (la cocaïne, ou l’EPO) pouvait nous servir de référence.

    Et c’est bien le cas ! La justice s’est occupée de l’affaire JLD, que je sache, et il n’a pas été épargné. On ne va pas lui rebalancer ça en permanence non plus, si certains estiment pertinent de lui rendre professionnellement hommage (ce qui n’est pas mon ca, mais rien à voir avec la drogue).

    D’autant que lui-même n’a pas dealé, il n’a fait que consommer. Et que les consommateurs qui deviennent dépendants comme il l’était sont probablement plus à plaindre qu’à blâmer au final.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    S’en prendre en particulier à Armstrong me paraît malvenu car si l’UCI veut lui sortir ses 7 titres de TdF, elle devrait alors supprimer aussi tous les podiums du tour depuis au moins 20 ans. Ullrich, Pantani et consors carburaient tous à l’EPO. Faut pas oublier la force mentale, l’intelligence, la passion-l’acharnement dans son sport, la forte personnalité d’Armstrong. Je vois peu de champions à sa hauteur aujourd’hui.

    Et le dopage dans les autres sports comme le foot, le rugby, le sprint etc comme s’il n’y en avait pas... avec les milliards de $ en jeu et les produits indétectables...

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par pehache  

    Le dossier d’Armstrong est quand même lourd : il n’est pas simplement accusé de s’être dopé, mais d’avoir organisé le dopage autour de lui.

    Et oui, il n’y a sûrement pas que le cyclisme concerné...

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    Je ne connais pas le dossier, mais il n’organisait sans doute pas le dopage chez ses concurrents.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par pehache  
    Non, probablement pas. Mais visiblement il ne se contentait pas de se doper à l’insu de son plein gré, il faisait partie du système qui organisait le dopage dans ses équipes. Ce n’est pas le même degré de gravité.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    A mon avis, c’est plutôt le médecin de l’équipe qui organise le dopage. Ses coéquipiers étaient dopés, en même temps, vu qu’il était le favori du tour, logique qu’il attire les meilleurs coéquipiers.

    Ceux d’Ullrich étaient dopés aussi...

    Personnellement, je ne vois pas pourquoi il mériterait davantage de sanctions que les autres. Ou alors, supprimons tous les podiums de tous les TdF.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par pehache  

    A mon avis, c’est plutôt...

    Et à mon avis tu n’as pas visiblement pas suivi les développements de l’affaire.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Ses coéquipiers étaient de grands garçons libres de faire ce qu’ils voulaient !

    Tu penses qu’il faudrait sortir à Armstrong ses titres et les accorder à Ullrich, Beloki, Basso etc ?

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par pehache  

    Tu déplaces le problème.

    Le fait est qu’il n’était pas poursuivi pour du "simple" dopage, mais pour avoir lui même participé à l’organisation du dopage dans son équipes. Ce n’est pas la même chose, ce n’est pas le même degré de gravité, et les risques encourus ne sont pas les mêmes. Ce comme consommer de la drogue ou la dealer, ce n’est pas la même chose.

    Et bien sûr qu’il faut lui retirer ses titres. A ma connaissance tous les coureurs qui ont été convaincus de dopage ces dernières années se sont vus retirés leurs titres, et je ne vois pas pourquoi il en serait différemment pour Armstrong. Que d’autres y ait échappé alors qu’ils étaient peut-être dopés aussi n’y change rien.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    A ma connaissance tous les coureurs qui ont été convaincus de dopage ces dernières années se sont vus retirés leurs titres

    C’était des histoires d’une année sur l’autre. Jusqu’où faut-il donc remonter ?

    Des dires de tous ceux qui connaissent un peu le milieu tous étaient dopés (du moins les 20 premiers du classement).

    Tiens, Ullrich qui "explose" le tour de 1997, suspendu l’année suivante, pourquoi ne pas lui retirer son titre aussi ?...

    Si Armstrong est passé au travers des mailles du filet pendant tant d’années, il est fort probable qu’il en soit de même pour les autres.

    Pour moi, soit il faut dire qu’il y a eu du dopage mais qu’il serait trop compliqué de définir les réels vainqueurs du tour, non dopés... soit supprimer tous les classements du tour de ces 20 dernières années (voire plus).

    Qu’est-ce que veut dire "organisation" ? Levingston dit : "j’ai vu Armstrong se doper et on l’a tous [ceux de l’équipe] fait aussi". Pas vraiment une surprise.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Cette histoire est politique. Armstrong doit déranger certaines personnes. Une enquête approfondie sur tous les autres vainqueurs du tour aboutirait probablement au même résultat de dopage.

    Les meilleurs équipiers étaient tout simplement dopés pour avoir ce niveau-là. Je vois pas ce que peux signifier "organisation".

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Schlek monte l’Alpe d’Huez en 41 minutes avec sans doute moins d’EPO...

    35 minutes pour Armstrong et Pantani et au moins 30 coureurs à l’époque entre 35 et 41 minutes. Pour moi, c’est la preuve que le dopage était une pratique généralisée parce que les moyens de contrôles n’étaient pas à la hauteur.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par mael  

    Pas la peine de couper les cheveux en 4, Amstrong a triché, on annule ces titres et victoires (et peu importe que d’autres trichaient sans se faire prendre).

    RDV, tu es beaucoup plus intransigeant sur nos h/F politiques...

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par pehache  

    Les autorités sportives américaines ne rigolent pas avec le dopage, et n’hésitent pas à retirer leurs titres à leurs athlètes mêmes des années plus tard : cf Marion Jones (qui a même fait de la prison pour ces histoires !). Le cas Armstrong n’a rien de différent (et pas la peine d’aller chercher des complots...).

    Qu’est-ce que veut dire "organisation" ?

    Ce sont les termes employés dans les actes d’accusation de l’USADA : "dopage organisé", "conspiration". Et ça veut dire ce que ça veut dire, et j’ai déjà expliqué il me semble.

    Tu prends des positions sur une "affaire" sur laquelle tu ne t’es pas vraiment documenté : je ne peux pas lire à ta place.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    4 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Les autorités sportives américaines ne rigolent pas avec le dopage

    Et Greg Lemond, qui crache sur Armstrong était propre, lui, tout comme son concurrent Fignon !

    Ce sont les termes employés dans les actes d’accusation de l’USADA : "dopage organisé", "conspiration". Et ça veut dire ce que ça veut dire,

    Et donc ?

    j’ai déjà expliqué il me semble.

    Je ne vois pas.

    une "affaire" sur laquelle tu ne t’es pas vraiment documenté

    Je cite des chiffres très précis sur les performances des coureurs entre hier et aujourd’hui.

    Enfin, ce n’est pas parce que la Justice américaine condamne qu’elle a raison. A un certain niveau, cela devient politique. Exemple dans un autre domaine : l’histoire des subprimes. Malgré des milliers de mails accablants, les témoignages candides de tous les responsables qui ne reconnaissaient pas leurs courriels signés, aucune condamnation d’aucun responsable d’aucune banque.

    Retirer ses titres à Armstrong pour les accorder à des concurrents dont, au vu de leurs performances, on peut suspecter à 99% qu’ils étaient dopés aussi, cela me paraît absurde.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    5 septembre 2012, par pehache  

    Et Greg Lemond, qui crache sur Armstrong était propre, lui,... !

    Aucune idée. Et ça change quoi pour Armstrong ? Et Lemond a toujours parlé du dopage, pas seulement d’Armstrong.

    Je ne vois pas.

    "dopage organisé" et "conspiration" ça veut dire (je me répète) qu’il ne s’est pas contenté de prendre ce qu’on lui disait ou suggérait de prendre, comme tant de coureurs le font sans doute, mais qu’il a lui-même participé à mettre en place et organiser le système de dopage dans son équipe, qu’il était de ceux qui incitait les autres à se doper, qui faisait même pression sur eux, etc... Encore faut-il lire les articles sur le sujet.

    Et si tu ne vois toujours pas, je t’ai cité l’analogie du consommateur et du dealer.

    Je cite des chiffres très précis sur les performances des coureurs entre hier et aujourd’hui.

    Qui ne disent qu’une chose : qu’Armstrong n’était pas le seul à se doper. 1) ce que tout le monde sait 2) on ne lui reproche pas seulement de s’être dopé

    Et note que le genre de chiffres que tu cites, les temps sur les montées, les puissances développées, etc, ce sont exactement les arguments utilisés par Lemond quand il parle du dopage.

    Retirer ses titres à Armstrong pour les accorder à des concurrents...

    C’est toi tout seul qui est parti sur cette idée que les titres retirés à Armstrong seraient attribués à d’autres. Mais personne n’a dit cela.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    5 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Fignon a reconnu s’être largement dopé et Lemond, qui a battu Fignon dit être propre... C’est possible, mais très très douteux.

    "Organiser, mettre en place"

    ça ne dit pas quoi précisément, ce sont des termes génériques.

    "Il était de ceux qui incitaient les autres à se doper, à faire pression sur eux".

    Le dopage était une pratique tellement répandue (puisque les contrôles d’étaient pas à la hauteur), que Armstrong ne devait pas avoir à beaucoup faire pression sur ses coéquipiers pour qu’ils se dopent !

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    6 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    C’est toi tout seul qui est parti sur cette idée que les titres retirés à Armstrong seraient attribués à d’autres. Mais personne n’a dit cela.

    Même sans l’idée de réattribuer les titres d’Armstrong, quel sens cela aurait de laisser le leur à Ullrich et Pantani ?!

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    9 septembre 2012, par pehache  

    Fignon a reconnu s’être largement dopé et Lemond, qui a battu Fignon dit être propre... C’est possible, mais très très douteux.

    Encore une fois ça change quoi pour Armstrong ?

    "Organiser, mettre en place" ça ne dit pas quoi précisément, ce sont des termes génériques.

    Eh bien va lire ce qui a été publié sur le sujet, ce n’est pas ce qui manque. C’est un peu facile de contester sans faire l’effort d’aller soi-même se documenter.

    Le dopage était une pratique tellement répandue (puisque les contrôles d’étaient pas à la hauteur), que Armstrong ne devait pas avoir à beaucoup faire pression sur ses coéquipiers pour qu’ils se dopent !

    Affirmation purement gratuite.

    Même sans l’idée de réattribuer les titres d’Armstrong, quel sens cela aurait de laisser le leur à Ullrich et Pantani ?!

    Le sens que c’est celui qui se fait prendre qui est sanctionné. Pantani ou Ullrich se sont fait prendre aussi, mais sans qu’il soit possible de prouver qu’ils avaient triché sur les victoires qu’ils ont gardées, tout simplement. Et ils ont peut-être eu la chance que les autorités sportives de leurs pays soient moins persévérantes que celles des USA.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    9 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Eh bien, j’ai lu... Les accusations de Llandis...

    Je ne crois pas que dire que le dopage était une pratique très répandue soit une affirmation gratuite !

    Ils était tous dopés (au moins les 20 premiers du classement). Tous ceux qui connaissent un peu le milieu le disent. Et cela est confirmé par les temps dans les ascensions.

    L’EPO fait gagner en moyenne 2km/h. Donc tous gagnaient 2 km/h. C’est tout. Et maintenant, à mon avis, si on veut pas faire l’autruche, il faut soit laisser les classements ainsi en disant que les contrôles anti-dopages n’étaient pas efficaces, soit supprimer ceux des tours de France, jusqu’à 10, 20, 40 ans en arrière !

    La différence entre Armstrong et les autres ? La force mentale, l’intelligence de course, les réflexes, l’entraînement.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    9 septembre 2012, par pehache  

    L’affirmation gratuite est qu’il ne fallait pousser personne, ou que tout le monde se dopait de bon coeur. Beaucoup le faisaient sans doute pour ne pas être mis sur la touche par leur équipe s’ils refusaient, ou pour ne pas se retrouver loin derrière ceux qui se dopaient. Et ceux qui parlent se font casser d’une manière ou d’une autre, il y a eu des exemples. Donc non tout le monde n’est pas sur le même plan.

    Armstrong est tombé, je ne vais pas pleurer sur lui, même si d’autres se sont dopés aussi.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    9 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Cette histoire fortement politique. Armstrong est chargé particulièrement et comme par hasard par Lemond (plus grand coureur américain avant Armstrong...), qui dit ne s’être pas s’être dopé et qui a battu Fignon largement dopé, Llandis, qui a vu son titre retiré et Levingstone, qui a connu une moindre carrière après avoir quitté l’équipe d’Armstrong.

    Sur le dopage, je ne peux pas dire que ce médecin dit "LA" vérité, mais ce qu’il dit me semble cohérent.

    http://www.youtube.com/watch ?v=UDnSu3J0n3g&feature=relmfu

    (et vidéos associées)

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    10 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    "Beaucoup le faisaient [...] pour ne pas se retrouver loin derrière ceux qui se dopaient".

    C’est pour cela que le dopage était une pratique généralisée, au moins pour les 20 premiers du classement, puisque celui qui ne se dopait pas se retrouvait largué par les dopés.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    26 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Armstrong déchu de ses 7 titres par l’UCI, cela doit donc satisfaire certains ! Pour moi, cela est absurde dans la mesure où il est évident, au vu des performances réalisées que les 20 premiers des classements étaient dopés. L’EPO était aussi banal pour les cycliste au plus haut niveau que le jus d’orange pour le quidam. Comme le disait le médecin dont j’ai cité les vidéos : "la compétition crée le dopage". Partout où il y a du prestige ou de l’argent en jeu et que les contrôles ne sont pas opérants, il y a dopage. L’homme est ainsi et celui qui n’est pas dopé n’atteint pas le top niveau. Aucune affaire de dopage dans le foot, ou presque... Evidemment, avec les sommes collosales en jeux, les joueurs peuvent se payer des produits indétectables et acheter les autorités de contrôle.

    Et puis le public s’en contre-fiche, tout comme les sportifs amateurs qui regardent les pros. Il veut du spectacle, et pas être ennuyé avec des histoires que tout le monde connaît. Tout cela était parfaitement connu de l’UCI qui s’est retrouvée "obligée" de prendre cette mesure.

    Armstrong a dû manquer de reconnaissance envers certains anciens équipiers qui l’ont chargé, voilà tout. Il s’est attiré la jalousie d’un ancien coureur qu’il a supplanté. Alors, il a déchaîné contre lui une meute qui a fini par avoir sa peau.

    Aujourd’hui, la domination de l’équipe Sky avec de gros moyens financiers derrière est probablement liée à des produits chers et indétectables. C’est ce que disent les gens du milieu.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    6 septembre 2012, par L’Aquitain  
    Je suis toujours naïvement surpris par le nombre important de personnes admirateurs de tricheurs dans tous les genres sports et autres voir pire... Vincent Peillon remet au gout du jours les leçons de morale et propose ensuite des notations ..la moyenne pour le moment est très basse.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Ce n’est pas parce que ces personnages ont pris des drogues qu’ils ne sont pas en partie des modèles ! Ridicule de les rabaisser ! Pourquoi pas rabaisser aussi d’autres personnes comme John Lennon ou Baudelaire ?

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    JB, prenez donc les mêmes drogues que ceux que vous citez et essayez de faire la même chose qu’eux !

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Jacques Faget  

    Comme JB j’ai été époustouflé d’entendre les medias qui nous ont fait, en ligne, l’apologie post mortem d’un camé alcoolique, mais qui avait la bobine du gendre idééal. Notre génération décadente a les héros à sa mesure.

    Je descend aux abris car je sens que je vais me faire allumer smiley

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Oscar du Pont  
    Ce qui est grave je trouve, c’est que votre Beaudelaire audiovisuel a payé sa drogue avec la redevance TV qui a abondemment financé sa télé poubelle. Je m’étonne que ce détail ait échappé à votre regard d’habitude plus scrupuleux M RDV.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par pehache  

    Ce qui est "grave" c’est qu’il a été payé fort cher par le service public pour faire de la télé poubelle, oui.

    Après, qu’il ait utilisé cet argent à se blanchir les narines ou à se payer une Ferrari, je ne vois pas ce que ça change.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Oscar du Pont  
    Chacun ses valeurs cher pehache....

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par pehache  
    C’est une simple question de logique, cher Oscar. Car inversement, si ce qui vous pose problème c’est la drogue, peu importe la source de ses revenus.

  • > Mais où sont nos modèles d’antan ?
    3 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    Il me semble qu’il y a bien pire télé-poubelle que celle des émissions comme "ça se discute", à commencer par les infos de 20h ! Mais bon, je ne connais pas trop le sujet.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    L’avis de Gibus.
    L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
    Justice sociale, le mensonge mortel
    Soutien ?
    Remettez-en une couche.
    "Traité budgétaire européen" : Pas d’accord avec Nathalie Chabanne
    Pau - Parking relais : l’échec total
    A la Patrie, les grands hommes reconnaissants.
    Il en va des mots...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises