Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le pétrole pourrit tout...

mardi 30 octobre 2007


Un témoignage d’un e-lecteur -phica99-, reçu à la suite de la parution des NPM :


Merci de votre message, qui nous informe ce jeudi 25 octobre 2007 de la parution dans Sud-Ouest du "Pacte des Nouvelles Pratiques Municipales". [...] Et j’en profite pour vous féliciter de l’action que vous menez depuis 4 ans maintenant, et vous remercier de votre ténacité. Il en faut du courage pour s’attaquer à un mamouth.

Evidemment vous parlez d’or, mais est-ce que cela va changer ? Nous avons en France, à tous les niveaux de toutes les Administrations, une opacité indélébile qui masque les incompétences à répétition. Nous sommes très très loin des pays d’Europe du Nord ..., et déja derrière un certain nombre de pays d’Europe de Sud. Et bien sûr il est toujours rassurant de se moquer des Américains du Nord. La compétition, quel que soit le domaine, ne tolère aucune faiblesse. Notre pays commence à peine à ressentir les affres de la mondialisation, se complait dans un chauvinisme de mauvais aloi, et se conforte dans des grèves qui réjouissent nos voisins. Le pire est à venir de ce côté-là, et ce sera encore pire que ce que l’on peut imginer aujourd’hui.

Mon père (non béarnais) s’était marié en 1929 avec une béarnaise expatriée, et avait ensuite pas mal voyagé avant de revenir y achever sa vie. Moi-même j’ai connu Pau il y a plus de 45 ans, et j’ai pu y faire une partie de mes études universitaires, dans des conditions que beaucoup d’étudiants français de l’époque ne rêvaient même pas ! J’ai dû ensuite chercher du travail et partir dans le vaste monde. Le retour a été bien dur, et je me suis aperçu de l’étroitesse d’esprit manifeste qui régnait en maître à tous les niveaux de toutes les institutions et entreprises paloises.

Actuellement j’habite un petit village pas bien loin, mais j’évite au maximum de me rendre dans Pau où rien n’est fait pour accueillir les passants. La vie, hors logement, y est bien plus chère qu’en région parisienne, point de marché digne de ce nom, impossible de se garer où que ce soit, le nouveau parking sous la place Clémenceau est d’une débilité rare, bibliothèque municipale inaccessible (où se garer gratuitement pendant 1 heure tous les jours ?), future médiathèque ce sera pas mieux, le "haut-débit" chez moi est minimaliste et se limite à 2 Mo, la circulation est démentielle et l’odeur pestilentielle. Les trottoirs ne sont que des crottoirs, et les rues ravinées sont devenues le domaine privilégié des 4x4, je me demande ce que le maire attend pour leur en interdire l’accès. La librairie du Parvis est autrement plus attirante, et au moins le parking est gratuit. C’est d’ailleurs tout ce qui a pu subsister du "Grand Pau Nord" dont on nous rebattait les oreilles il y a 30 ans. Merci Leclerc !

Vous voulez qu’on parle du vélo ? C’est à pleurer ! Il y a 45 ans j’allais régulièrement en Fac en vélo, et nous étions nombreux encore, sans nous sentir le moins du monde en danger. Les pistes cyclables actuelles témoignent du mépris total de la municipalité pour les cyclistes. Leur aménagement laisse rêveur, et on attend toujours que le Maire le premier les utilise régilièrement. Cela lui ferait je pense le plus grand bien, psychiquement et physiquement.

Ajoutez à cela qu’il n’y a pas de plan de ravalement au centre ville, pas de subventions non plus pour y inciter les gens, et on a une ville hétéroclite mal mise en valeur. Vous connaissez Agen pas bien loin ? C’est d’une autre allure ... . Et à Bayonne, que d’efforts payants d’urbanisation réfléchie. Cette ancienne préfecture s’est fort bien passée ... de sa préfecture justement.

Le pétrole pourrit tout, ce que j’ai pu d’ailleurs constater partout ! N’étaient mes beaux-parents restés en Béarn, voilà belle lurette que j’aurais quitté ce pays si peu accueillant.

Bon courage Bernard Boutin ! Je continuerai à vous lire et à vous soutenir.

Bien cordialement.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le pétrole pourrit tout...
30 octobre 2007, par Fayçal Al Husseini  

...ho la la que de vieux ronchons ! smiley Toujours le même refrain : c’était mieux avant...il y a 45 ans...mais a l’époque, la fac de Pau n’accueillait pas près de 10000 étudiants. Si les trottoirs sont des "crottoirs" : la faute a qui ? aux palois indélicats ! Pour ce qui concerne le ravalement des facades, une aide existe...voir la place Gramont qui a retrouvé son charme. Les difficultés de circulation ? Les palois sont des fans de la bagnole : certes, mais rien de comparable avec Bordeaux, ou Toulouse...sans parler de Bayonne, St Jean aux heures d’affluence...Mais il est vrai qu’en ces temps de "zapping", se trouver coincé quelques minutes devient vite insupportable ! smiley

> Des idées avant tout !!!!!
30 octobre 2007, par sciences pô bordeaux  

Patience Phica99 bientôt François Bayrou viendra...

  • > Des idées avant tout !!!!!
    30 octobre 2007, par Aldin Almudi  
    hahaha smiley Bayrou viendra ???où ça ? et pour faire quoi ? smiley

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007  

    Je souscris entièrement à cet article et j’aurai pu l’écrire. Nous sommes de la même tranche d’âge apparemment.C’est quand on a quitté Pau un certain temps et qu’on y revient qu’on peut avoir la dent aussi dure devant ce gigantesque gâchis.

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007, par Lou Tillous  
    Et bien je serai le troisième qui fait le même constat et qui soit du même avis. Mais moi je suis allé jusqu’au bout :je me suis expatrié smiley

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007, par Autochtone palois  
    Pour avoir aussi vécu la même expérience d’aller voir ailleurs pendant de longues années, je suis hélas à peu près d’accord sur le constat. Mais plutôt que de m’"expatrier" au retour dans la campagne béarnaise et baisser les bras, j’ai choisi de remonter les manches. Le temps me dira si j’ai bien fait.

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007, par OP3  

    C’est la lutte finale : Groupons-nous, et demain, L’Internationale Sera le genre humain. C’est la lutte finale : Groupons-nous, et demain, L’Internationale Sera le genre humain. Debout ! les damnés de la terre ! Debout ! les forçats de la faim ! La raison tonne en son cratère, C’est l’éruption de la fin. Du passé faisons table rase, Foule esclave, debout ! debout ! Le monde va changer de base : Nous ne sommes rien, soyons tout ! Chorus :

    Il n’est pas de sauveurs suprêmes : Ni Dieu, ni César, ni tribun, Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes ! Décrétons le salut commun ! Pour que le voleur rende gorge, Pour tirer l’esprit du cachot, Soufflons nous-memes notre forge, Battons le fer quand il est chaud ! Chorus :

    L’État comprime et la loi triche ; L’Impôt saigne le malheureux ; Nul devoir ne s’impose au riche ; Le droit du pauvre est un mot creux. C’est assez languir en tutelle, L’Égalité veut d’autres lois ; "Pas de droits sans devoirs," dit-elle, "Égaux, pas de devoirs sans droits !" Chorus : Hideux dans leur apothéose, Les rois de la mine et du rail Ont-ils jamais fait autre chose Que dévaliser le travail : Dans les coffres-forts de la bande Ce qu’il a créé s’est fondu. En décrétant qu’on le lui rende Le peuple ne veut que son dû. Chorus :

    Les rois nous soûlaient de fumées, Paix entre nous, guerre aux tyrans ! Appliquons la grève aux armées, Crosse en l’air et rompons les rangs ! S’ils s’obstinent, ces cannibales, A faire de nous des héros, Ils sauront bientôt que nos balles Sont pour nos propres généraux. Chorus :

    Ouvriers, paysans, nous sommes Le grand parti des travailleurs ; La terre n’appartient qu’aux hommes, L’oisif ira loger ailleurs. Combien de nos chairs se repaissent ! Mais, si les corbeaux, les vautours, Un de ces matins, disparaissent, Le soleil brillera toujours !

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007  
    Pau roupille depuis 1971

    Et de quatre...Paris vaut bien une messe, un boulot ; c’est vrai que Pau roupille et ne parle que de son zénith et son palais des sports ! Quelle arrogance ! Mais le pire c’est que les palois sont de moins en moins accueillants ; allez, faut que ça bouge en 2008 et merci à Bernard BOUTIN qui a déjà une grande qualité qui manque à Pau depuis 36 ans : être ouvert su le monde ! Par le palois "parisien"

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007, par A gauche toute !  

    Bernard et Martine ...

    c’est le début d’une belle histoire

     smiley

  • > Le pétrole pourrit tout...
    30 octobre 2007, par Le parisien  
    Bernard suffit...pour le reste , on a déjà donné, vous gardez !

  • > on chasse les mouches avec un pot de confiture
    30 octobre 2007, par Lucius Béarnus  

    Pas de mariage sans dot. Ubi tu Gaius, ego Gaia. Foi de Romain, les NPM font une dot de choix ...

     smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises