Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?

lundi 1 septembre 2008 par Petit Pitch


Les Français sont des râleurs, et en ce moment, ils râlent beaucoup après leurs médias qu’ils jugent de moins en moins fiables, et de plus en plus dépendants du pouvoir politique. Le Béarnais est plus subtil, il ne dit rien mais en pense beaucoup. Et si on s’expliquait un bon coup sur nos médias à Pau et en Béarn ?

Les Français font de moins en moins confiance aux médias pour rendre compte de la vie politique de notre Pays. Ils dénoncent dans les sondages une trop grande proximité entre les journalistes et les politiciens. Nombre de stars de la télévision sont les conjoints des ténors de partis, tandis que la presse écrite et la radio relaient sans plus d’analyse critique les dépêches de l’Elysée et de Matignon.

Bref, une trop grande proximité avec les politiques, qui tourne à la connivence, manque d’esprit critique, par conflit d’intérêt ou par soucis de rentabilité ... voilà les médias nationaux habillés pour un hivers qui risque de durer.

À Pau, Sud-Ouest, la République des Pyrénées se partagent la plus grande part du lectorat de la presse écrite. Pau et le Béarn représentent d’ailleurs une belle exception par son fort taux de lecteurs de quotidiens dans sa population. Ce qui permet à La République de tirer encore aujourd’hui à plus de 31.000 exemplaires (source OJD)* alors que sa zone de couverture se limite au Béarn.

L’accès au réseau hertzien de télévision n’étant pas encore libéralisé, seule France 3 et ses antennes locales occupent le terrain de l’information TV. Cela se traduit par quelques minutes d’informations sur la locale de FR3 Sud-Aquitaine. Il y a bien eu des tentatives sur le câble ou le web mais sans succès de masse.

La radio est plus accessible à une information distincte de France Bleu Béarn. Sur Pau, nous pouvons écouter aussi Radio Païs, La Voix du Béarn, NRJ Pyrénées, Virgin (ex Europe 2) ou Radio Pau d’Ousse.

Mais voilà, dans quelle mesure peut-on réellement qualifier de critique et indépendant chacun de ces médias ? Tous, à un niveau ou à un autre, sont liés à l’action et à la volonté politique ou commerciale. Et quand bien même, la chape de plomb imposée par Labarrère se soulève t-elle enfin, qu’une nouvelle menace se profile pour les médias locaux : la baisse du lectorat, les difficultés financières limitant les effectifs de journalistes et l’émergence des nouveaux médias qui finiront par leur être concurrentiel.

Gageons que vous aurez beaucoup à dire sur le sujet sur A@P qui, pour connaître votre principale source d’information locale sur la « chose publique », met en ligne un sondage sur le sujet. Profitez-en pour donner votre opinion.

- par Petit Pitch.

PS : * L’Eclair, "pâle" copie de la Republique tire à 8500 exemplaires. (source OJD)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
2 septembre 2008, par lafitole  

Certes, il y a la presse institutionnelle que vous décrivez. Il y a les radios, également. N’oubliez pas non plus les publications trimestrielles, bimestrielles ou mensuelles comme Info Conso, Pau Mag, Factotum ou Pau Commerce. On peut en dire ce qu’on veut, ils véhiculent eux aussi un certain type d’informations, qu’elles relèvent de l’ordre du publi reportage ou de l’enquête sérieuse. On aime ou on n’aime pas, peu importe, on accroche ou non à leur ligne éditoriale, mais les "gratuits" font partie du paysage médiatique local et régional, ne l’oubliez pas !

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    3 septembre 2008, par pehache  

    "On peut en dire ce qu’on veut, ils véhiculent eux aussi un certain type d’informations"

    Voilà : un certain type d’information. Plus précisemment de la communication.

    Je refuse de mettre sur le même plan ce type de presse promotionnelle et la presse classique. La question n’est pas la gratuité ou pas (un journal gratuit comme 20mn n’est pas fondamentalement différent de certains journaux payants), mais le but poursuivi.

    Le but de la République est bien l’information objective, même si on peut discuter de la façon dont elle s’y prend en pratique.

    Le but de Info-Conso (ou autres du même genre) n’est certainement pas l’information objective : c’est un but de communication et promotionnel. Ils ont le droit mais ne mélangeons pas tout.

    On peut se poser la question du crédit à accorder à la République, mais on ne se posera pas vraiment la question du crédit à accorder à Info-Conso (tout comme on ne se pose pas la question du crédit à accorder à une publicité en matière d’information objective).

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    6 septembre 2008, par Jean  
    Sur le rôle des journaux locaux et leur "objectivité" il est interessant de comparer le traitement que font ce matin Sud-Ouest et la République du discours inaugural de MLC à la foire de Pau : Dans un cas "vision du developpement économique et grands projets", dans l’autre "pas d’annonce majeure"... La République a-t-elle été frappée par des acouphènes ? Le texte du discours ne souffrait pourtant pas de la moindre ambiguité.

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    6 septembre 2008, par Autochtone palois  

    Jean, les différentes perceptions des journalistes peuvent s’expliquer simplement. Soit le journaliste perçoit les annonces commme concrètes et tangibles, soit il n’y croit pas, parce qu’il les perçoit comme du type "campagne électorale".

    Dire "nous engageons sur Pau les études de deux grands projets" (centre piéton et rénovation des grands sites)peut être perçu comme du type "campagne électorale", parce qu’en attendant on ne sait toujours rien d’un éventuel projet d’ouverture du parking Aragon sur la gare, par exemple.

    Annoncer que Pau, avec la CDDA, cherche à obtenir le label "Ville d’art et d’histoire", comme Oloron l’a déjà, peut être perçu comme étant suffisamment concret ou bien un peu fumeux.

    Mais en attendant que tout cela débouche concrètement un jour, qu’a-t-elle annoncé qui justifie un titre d’article plus positif pour la vie des Palois ? Je cherche. Le projet de déménagement de la foire Expo sur un autre site, par exemple ? Non.

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    6 septembre 2008, par Peyo  

    Il faudrait savoir si France3 Aquitaine sert à qulque chose avec son Sud Aquitaine Béarn ??

    On peut en douter très légitimement quand on a constaté la morgue de ces hommes et femmes vis à vis de notre ville trop provinciale à leurs yeux. Ils se prennent pour les égaux d’Albert Londres et n’ont pas de temps à perdre avec nos réalités bassement locales.

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    6 septembre 2008, par journaliste palois  
    je me permets d’engager ici, je l’espère, un débat et de vous demander, internautes palois, votre sentiment sur les relations entretenues entre MLC et le quotidien "la république". Vous n’êtes pas sans savoir j’espère, que la directrice de cabinet de MLC n’est autre que l’épouse du secrétaire général du directoire du journal la république Mme Marie-Catherine Boyer-Durrieu épouse de monsieur Patrick Durrieu. A vos clavier !!!!

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    22 septembre 2008  
    Bonjour, Juste un petit truc.. vous remarquerez qu’Infos Conso est financé par la pub, mais qu’il donne de vrais infos (lisez les conseils conso ...) et que c’est plutot intelligent pour un gratuit. En matière de publi reportage entièrement publicitaire citez plutot play time ... Un lecteur de la république, Infos conso, play time et pau mag (entre autres)

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    2 septembre 2008, par nico  

    Bon je donne un avis. Mais c’est juste un avis bien entendu. C’est un débat tellement profond que pour convaincre ou faire le tour de la question il faudrait beaucoup de temps pour discuter.

    Pour donner une image je dirai que lorsqu’on lit dans les journaux locaux l’information politique d’une ville comme Pau, on a très souvent l’impression -pas toujours, mais très très très souvent quand même- qu’il s’agit d’un "patchwork de phrases et d’idées" fait à partir des "dossiers de presse officiels".

    Les journalistes ont trouvé un bon travail (ou cherche à le décrocher en CDI) et n’ont pas envie de s’attirer des histoires avec le(s) baronnie(s) politiques locales en jouant les bretteurs.Cela peut se comprendre bien sûr cette position...Mais il faut alors comprendre aussi pour nous, lecteur, l’incidence que cela a sur le cours des choses.

    On subit un discours pré-formaté, on l’ingère (les journalistes) et on le fait ingérer(aux lecteurs-citoyens). Le plus grave c’est que l’on ne se rend plus compte de rien. Or, si toutes les décisions ne se font pas là, le discours des idées s’entretient bien là lui, et les voix qui vont avec le moment venu.

    J’ai parfois l’occasion d’avoir entre les mains des dossiers de presse préparés par des collectivités du département, comme Pau ou le CG 64 ( dossiers qui sont distribués au début de chaque conférence de presse aux représentants des médias)...Et bien, croyez y si vous voulez, mais souvent le rédacteur de l’article d’un journal local il va plus que souvent reprendre des pans entiers de phrases du dossier ! Cela c’est la forme. Mais pire il reprend aussi souvent la ligne directrice sur le fond, sans chercher plus loin, sans creuser, sans enquêter de son côté.

    Franchement c’est souvent ça la presse locale (et nationale aussi d’ailleurs, c’est pareil avec ces reprises des depêches AFP qui décident du climat du jour).

    Il n’y a pas d’espaces de débat pour la profondeur -ou alors très rares et placés en 27ème page et écrit en petit. Tout est bordé. Certes il y a parfois le courrier des lecteurs. Mais tout le monde c’est bien que ce sont les gros titres, les têtes de gondoles, les pages principales et la disposition PAO qui décident de tout pour attirer le lecteur à lire. Que l’on hirarchise ainsi l’esprit de ce lecteur et de ce qu’il croit être le plus important alors. Et ça commence chez les touts petits. On est bien conditionné.

    Je relisais récemment "Retour au meilleur des mondes", des textes qu’Adlous Huxley a écrit plusieurs années après son roman phare.

    Ce "visionnaire" anglais (s’il y en a un qui mérite ce qualificatif de visionnnaire, c’est bien lui) y décrit à merveille le conditionnement dans lequel on vit (et dont le médiatique est un rouage essentiel), cet asservissement qu’on accepte, cet appauvrissement de la réflexion que l’on subit, bref, cette dictature douce des esprits, ce lavage des cerveaux qui se fait, l’air de rien, petit à petit, sur le plus grand nombre, qui n’a même plus envie de lutter et qui ne s’en rend même plus compte... C’est dur cette vision des choses, mais c’est pourtant l’ébauche de ça que l’on vit.

    Bon tout ça c’est juste mon point de vue, encore une fois. Cependant moi désormais, les "nouvelles fraiches du jour" je les prends toujours avec beaucoup de recul, en me disant par exemple : "comment ces discours seront regardés par ceux qui nous suivront dans x années ou siècles.." ?

    > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    2 septembre 2008  

    Vous oubliez également de citer NRJ Pyrénées dans les radios locales sur Pau... Et Europe2 a été rebaptisé "Virgin" depuis maintenant 9 mois... Pensez à remettre vos fiches à jour avant d’écrire un tel article.

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    2 septembre 2008, par A@P  
    Modification faite. Avec nos excuses. A@P

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    5 septembre 2008  
    Quoi, NRJ ou Europe 2 font de l’information locale ? ... pourquoi n’ ai-je jamais pensé ?...

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    1 septembre 2008  

    Vous vous posez en donneur de leçons par rapport aux autres medias locaux, mais on peut vous retourner la question : quel crédit accorder à AP ? Car après tout vous être un media local n’est-ce pas ?

    Je lis : "Mais voilà, dans quelle mesure peut-on réellement qualifier de critique et indépendant chacun de ces médias ? Tous, à un niveau ou à un autre, sont liés à l’action et à la volonté politique ou commerciale."

    Au moment des élections je n’ai pas le souvenir que vous ayiez fait preuve d’une si grande indépendance politique. Et pour ce qui est du commercial si je ne trompe pas on voit depuis quelques temps de nombreuses publicités sur votre site : à partir de là je ne vois plus bien la différence avec les autres medias locaux.

    > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    1 septembre 2008  

    Le thème que vous abordez est courageux mais il est important, avant de traiter un sujet de bien en connaître les subtilités de base. Dire que tel journal est la "pâle copie" de tel autre est une affirmation maladroite qui vient détruire en quelques secondes de lecture la belle croisade dans laquelle vous vous lanciez. Vous ne connaissez pas manifestement l’histoire de la presse paloise. Je connais trés bien l’univers de la presse locale et deux ou trois idées ennoncées par vos soins ne sont pas loin de la vérité et de la réalité. En attendant de porter le crédit éventuel que l’on doit à la presse locale il sera donc important de se demander quel est donc celui que l’on réservera à vos "analyses". Bien à vous

    > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    1 septembre 2008, par pehache  

    PS : * L’Eclair, "pâle" copie de la Republique tire à 8500 exemplaires.

    L’Eclair n’est pas plus une pâle copie de la République que le contraire : il s’agit d’un seul et même journal issu de la fusion entre ce qui était à une époque deux journaux différents. Les deux titres ont été conservés, mais le contenu rédactionnel est donc identique à l’exception de la première page.

  • > Presse, TV, radios à Pau, mais qui leur fait crédit ?
    3 septembre 2008, par Canelle  

    Les éditoriaux de la République et de l’Eclair sont différents.

    Chaque semaine, l’invité du samedi, en dernière page est différent, puisque la "vedette" hebdomadaire est censée refléter la sensibilité de la République et celle de l’Eclair.

    Enfin certaines rubriques sont spécifiques à l’Eclair, comme "Foi aujourd’hui"

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises