Lifestyle et bien-être

Fonds d’urgence MHE dans le 64 : jusqu’au 12 mars pour déposer son dossier

Face à la situation préoccupante de la Maladie hémorragique épizootique (MHE) touchant les Pyrénées-Atlantiques, la Chambre d’agriculture du département a décidé de repousser la date limite pour déposer son dossier au fonds d’urgence. Les éleveurs impactés par la maladie ont désormais jusqu’au 12 mars pour faire leur demande.

La MHE, un fléau pour le département des Pyrénées-Atlantiques

Les Pyrénées-Atlantiques sont actuellement le département le plus touché par la MHE en France. Cette maladie virale, qui affecte principalement les cervidés et les bovins, représente une source importante d’inquiétude pour l’économie agricole locale. D’autant plus que plusieurs foyers de contamination ont été identifiés ces dernières semaines.

Des conséquences économiques importantes

  • Baisse de la production laitière et de la fécondité des troupeaux;
  • Mortalité accrue chez les animaux atteints;
  • Coûts supplémentaires liés aux mesures de prévention et de contrôle;
  • Perte financière pour les agriculteurs et leurs familles, impactant l’ensemble de l’économie rural.

Le Fonds d’urgence MHE : une aide pour les éleveurs en difficulté

Afin de soutenir financièrement les agriculteurs impactés par la MHE, la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques a mis en place un fonds d’urgence. Celui-ci permettra de fournir une aide financière aux éleveurs dont les exploitations sont directement affectées par l’épidémie.

Comment bénéficier du fonds d’urgence ?

Pour déposer son dossier et prétendre à cette aide, les éleveurs doivent :

  • Rassembler les documents attestant de la situation de leur exploitation;
  • Renseigner un formulaire dédié disponible sur le site de la Chambre d’agriculture;
  • Déposer leur dossier avant la date limite fixée au 12 mars.

Chaque dossier sera ensuite examiné par la chambre d’agriculture, qui se chargera d’attribuer les aides en fonction des critères prédéfinis et des demandes déposées.

  Aborder la question de l'exclusion en France à travers la citoyenneté avec Zon'Art 65

Des mesures nationales pour faire face à la crise agricole

En plus du fonds d’urgence MHE, plusieurs engagements ont été pris au niveau national suite à la manifestation des agriculteurs fin janvier, afin de répondre à la crise agricole en France. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • La simplification des démarches administratives;
  • La mise en place d’aides à la trésorerie;
  • Une refonte partielle de la Politique agricole commune (PAC).

Un plan d’action concerté avec les acteurs locaux

Dans les Hautes-Pyrénées, la préfecture a publié un communiqué détaillant les déclinaisons locales des engagements pris au niveau national. Les actions entreprises visent à soutenir les agriculteurs et à trouver des solutions adaptées, en collaboration avec les différents acteurs du milieu rural.

Ainsi, le Fonds d’urgence MHE dans les Pyrénées-Atlantiques et le plan d’action mis en place par les Hautes-Pyrénées sont deux exemples concrets des efforts pour faire face à la crise agricole et aux problèmes spécifiques rencontrés par certains départements.

Jusqu’au 12 mars pour agir

Pour rappel, les éleveurs concernés par la MHE ont jusqu’au 12 mars pour déposer leur dossier auprès de la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques. N’hésitez pas à vous renseigner sur les conditions d’éligibilité et à solliciter l’aide des différentes structures accompagnant les agriculteurs dans leurs démarches administratives.

Cet article est une contribution à la réflexion collective autour de la crise agricole en France et des moyens mis en œuvre pour y faire face. Si vous avez des questions ou souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *