Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau, ville so british-2...

dimanche 27 avril 2003


En 20 ans (1850-1870), c’est à une vraie transplantation au pied des Pyrénées d’un morceau d’Angleterre victorienne qu’assistent Pau et sa proche banlieue (Billère et Bizanos principalement).
Les anglais s’installent, en bons sujets de sa Majesté en y transposant leur modèle de société de la seconde moitié du XIXe siècle. A cette époque, l’Angleterre victorienne (1837-1901) fait preuve d’une santé éclatante. Elle conjugue une rapide croissance démographique, une véritable révolution industrielle, la maîtrise des mers et le prodigieux développement du commerce et de la City.


Cet enrichissement considérable et régulier profite à l’aristocratie mais aussi à la bourgeoisie. Le tourisme merge alors comme véritable secteur d’activités...
A partir de 1860, plusieurs agents comme Thomas Cook proposent à leurs clients britanniques des tours - dans la tradition du Grand Tour en vogue au XVIIIe siècle avant la Révolution française - pour découvrir Paris mais aussi les villes de France et d’Italie. Pau a le privilège de compter parmi ces villes mythiques...
Réputée comme ville climatique où l’on soigne la tuberculose (ouvrage du Docteur Alexandre Taylor), plaque tournante du Foreign Office au moment des guerres carlistes d’Espagne, ville panorama-étape avant les Pyrénées, ville « exotique » devenue facile d’accès (1863 : ouverture de la gare de Pau), Pau accueille des sujets britanniques de plus en plus nombreux : 26 % des hivernants en 1844 et 66% en 1858...
En 1860, l’arrivée d’un nouveau maire, Patrice O’Quin, soutenu par un véritable lobby touristique, va permettre de lancer de nombreux grands travaux privés ou publics ( rénovation de l’Hôtel de France, construction du Gassion). Pau devient une ville particulièrement « tendance  » où les sports et les mondanités se développent à grande allure et qui n’a pas à pâlir de la concurrence naissante de Biarritz. C’est l’époque de la création et du développement du Pau Golf Club à Billère (1856), celle aussi de la naissance de l’hippodrome au Pont-long. Le nombre des villas destinées à la clientèle des hivernants bondit de 90 en 1866 à 325 en 1893 !
Peu à peu les Palois s’associent à la dynamique de la « Season » et l’anticipent... Ce sera le sujet de notre prochain papier...

- par Jacques Chotard


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
Lire - Ça passe ou ça casse
Plus de musique !
Au pays des rêves
Pour les livres et les contes, le lieu compte
Projet Frankenstein
Pau - Histoire(s) de Printemps
A découvrir ou redécouvrir : les champignons
La grande migration
« Les Musicales de Thèze »
Demain samedi, allons danser !
L’histoire de la Librairie Tonnet
Une autre campagne ?
Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
Pau, les Etoiles au firmament



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises