Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

“Le Parc naturel de la Porte des Gaves” : une grande ambition à concrétiser !

lundi 25 janvier 2010 par Georges Vallet


Un projet de Parc naturel urbain sur 350 hectares est proposé aux habitants de l’Agglomération paloise.

Il a pour but de compléter l’aménagement de toute la zone sud de Pau, avec le stade d’Eaux-Vives et le quartier Portes des Gaves. Le projet global n’est pas nouveau, il remonte à plusieurs années et a donné lieu à bien des concertations avec des associations. Il a subi de nombreuses modifications. La décision rapide qui s’imposait était de lancer la réalisation du stade d’Eaux-Vives ; c’est chose faite. Le quartier Portes des Gaves est en projet ; le Parc naturel, déjà débattu, repart apparemment sur de nouvelles bases.

Dans Sud-Ouest du 12 janvier, on peut lire deux orientations différentes. D’un côté :
« A l’heure du développement durable, la communauté d’agglo veut sauver « des eaux » ce petit trésor en jachère classé Natura 2000. Il s’agit à la fois de protéger la nature, et d’inciter autochtones et touristes à venir profiter pleinement d’un cadre privilégié aménagé pour la promenade ou les sports de plein air. »
Plus loin : « L’agglo a demandé à un bureau d’étude de dresser l’état des lieux précis, et de faire des préconisations d’actions pour enrayer le phénomène et le moyen de protéger l’habitat naturel de la tortue cistude, du vison d’Europe ou de la loutre. Le CREN Aquitaine travaille depuis déjà un an à l’inventaire des espèces présentes le long des saligues. »
D’un autre côté : 
« Il y aurait 2000m2 offerts à la baignade en saison, et ce qu’il faut autour pour bronzer, se détendre... »
Il se substituerait sans doute à un projet initié par le conseil Général, avant la décision d’instituer le Parc naturel, celui de créer 3200 m2 de baignade. Ce dernier se substituant au lac d’agrément de six hectares imaginé au départ, grande idée de M.Labarrère.

À mon avis, plusieurs objectifs s’affrontent :
• Une recherche de travaux pour faire marcher la machine économique.
• Une mise en valeur d’un patrimoine paysager important.
• Un développement touristique et ludique, autant d’éléments qui attirent la foule des promeneurs et .....des consommateurs potentiels.
• Permettre une valorisation médiatique certaine de l’action de la commune et de l’agglomération.
et
• Un cinquième, celui de respecter les directives assez contraignantes de gestion d’un site répertorié dans Natura 2000 (toute la vallée du Gave), ayant pour but de reconstituer et de maintenir le milieu naturel (saligue), abandonné à la pollution, depuis x années : retour de la flore et de la faune initiales : poissons, batraciens, reptiles, oiseaux, mammifères.

La cohabitation harmonieuse entre la vocation de Natura 2000, demandée par l’Europe et soutenue par le Grenelle de l’environnement, et 3200 m2, même 2000m2 de baignade, me semble un vœu pieux :
• Pression d’une fréquentation incompatible avec le calme indispensable.
•  Source de contamination microbienne, même avec un filtrage végétal !
• La contribution du gave ou/et de la nappe phréatique (polluées on le sait), l’été, du fait de l’évaporation, alors que les besoins en eau se font sentir par ailleurs, me semble inapproprié. As-t-on prévu une circulation de l’eau de baignade (d’où viendrait-elle ?) ou sera-t-elle stagnante ? et la submersion possible lors des crues ?

Si le projet a toutes les chances d’être porté par les architectes paysagers, les financiers, les entreprises, les élus.., je doute qu’il le soit aussi par les naturalistes : botanistes de la saligue, ornithologues, etc. !
Pourtant, l’aménagement des bords du gave est possible autrement, par une concertation volontariste. Rétablir la saligue, non pas en rajoutant de la terre, donc en recouvrant la pollution (plus grave que les matelas ou les carcasses de mobylette, il y a tous les métaux lourds infiltrés !), mais en la retirant, à plusieurs endroits, pour reconstituer des divagations du gave en crue et la réinstallation d’une saligue, au moins localisée. À ces endroits, des adaptations pourraient être faites :
• Cheminement sur caillebotis avec pilotis afin de permettre des promenades de détente et pédagogiques pour les touristes et les écoles, comme au niveau de la réserve naturelle du lac noir à Seignosse dans les Landes.
• Initiations à la connaissance : conférences dans un espace « musée pyrénéen » ouvert, par exemple, dans « le restaurant » (ou ailleurs !).
•  Visites organisées et panneaux montrant l’importance de la saligue pour la protection des berges, la purification de l’eau du gave, pour le développement de la faune aquatique, source de nourriture aux poissons, zone de frayères, zone de reproduction de la faune en général, de repos pour beaucoup d’oiseaux ; intérêt historique de nos anciens qui faisaient paître les bêtes et utilisaient le bois . . .etc.
• On pourrait compléter par la création d’une piste cyclable dans le site en la reliant à la ville.....Ne serait-il pas possible de concevoir une piscine dans le complexe : quartier Porte des Gaves, stade d’Eaux Vives ?
Voilà un bon CV écologique pour la communauté d’Agglo et la municipalité, et une argumentation permettant aux « usagers de se préparer à répondre »

- par Georges VALLET

Vignette : source Google Map


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> “Le Parc naturel de la Porte des Gaves” : une grande ambition à concrétiser !
25 janvier 2010, par micheleetcheverry1  

Aménagement des berges du Gave :

Qu’en est -il du superbe projet présenté il y a 4 /5 / 6 ans ... pour la mise en valeur de la "zone" entre les deux ponts (palois) : pont du 14 juillet et pont d’Espagne ? Projet réalisé par, sauf erreur, M. de Baros, architecte paysagiste.

  • > “Le Parc naturel de la Porte des Gaves” : une grande ambition à concrétiser !
    25 janvier 2010, par Georges Vallet  

    Réponse à " michele.etcheverry"

    Honnêtement aucune idée ; il a sûrement suivi un cheminement complexe ! ; j’ai participé à quelques réunions mais pour l’aménagement de la partie en friches, au sud de la gare, à l’est du pont du XIV juillet ; je ne me souviens pas en avoir entendu parler.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises