Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau conseil municipal : Martine hausse le ton

vendredi 29 janvier 2010 par Bernard Boutin


Voilà un conseil politique : La majorité a présenté son projet pour la ville avec 200 millions d’investissements d’ici 2014, les oppositions ont pointé du doigt l’autosatisfaction de l’équipe municipale, les dangers du trop plein d’investissements et Yves Urieta a piqué au vif Martine Lignières Cassou. Ambiance hier soir sous les lambris.

La majorité municipale par la voix d’Alain Lavignotte, nous a présenté « un plan pluriannuel d’investissements » échelonné sur 10 ans pour la ville. Une première pour Pau qui rattrape son retard sur tant et tant de municipalités.
Une longue, longue liste de projets nous est alors dévoilée avec une certaine autosatisfaction après 22 mois d’études et de travaux préparatoires.
L’accent est mis sur le centre ville. Les projets sont déjà connus pour la plus part : l’OPAH-RU, le nouveau plan de jalonnement, de circulation, de transports en commun, les horizons pyrénéens, la porte des Gaves, les transferts de bâtiments communaux, les nouvelles Halles, les flèches de St Jacques, le complexe aquatique, l’ESAC, les travaux dans les parkings, la réhabilitation des parkings, la poursuite de la piétonisation etc.

L’objectif premier étant de ne pas augmenter la base des impôts, la ville va emprunter. Elle peut le faire car ses finances sont très saines. Ce dont tout le monde convient.

Jean Louis Perez, une fois la longue litanie de projets présentés, intervient alors pour rappeler que la conjoncture économique et sociale demande de la prudence et si les finances de la ville sont saines, il n’en reste pas moins que les dépenses de fonctionnement sont trop fortes (100 millions d’euros, 75% du budget total) et la capacité d’autofinancement ne va faire que baisser assez rapidement dans les années qui viennent. Il prévoit même que celle-ci tombera à 16 millions d’euros en 2014, somme juste suffisante pour assurer l’entretien. Que restera-t-il pour les investissements de développement ? Bref, il y aurait trop de projets...
Par ailleurs, il constate que la mutualisation des services ne conduit pas à une baisse des frais de fonctionnements ce qu’il aurait été logique d’attendre. Il en appelle aussi à une mutualisation des investissements qui aurait pu concerner la nouvelle ESAC ou le nouveau parc aquatique que Pau a décidé de réaliser tout seul. Une charge qui continue par un appel à un souffle nouveau pour la CDA, à ne pas se contenter de gérer l’existant et à faire preuve d’imagination. Une intervention écoutée dans le plus grand silence.

Yves Urieta enchaine en trouvant « l’exercice d’autosatisfaction incroyable », assurant que la détérioration des finances est ineluctable, que les frais de fonctionnement de la CDA ont augmenté de 1 million en 8 mois, que les études sont en augmentation vertigineuse : 3 millions depuis l’arrivée de MLC au fauteuil de maire, rien que 700.000 euros pour la « Porte des Gaves » ou encore 500.000 euros pour le projet ESAC à la Miséricorde.
Pour finir, l’élu de « la Gauche Moderne » lâche qu’il n’y a pas une page dans la présentation sur l’économie - ce qui est exact - et en appelle à la gratuité des parkings pour faire revenir le monde de l’extérieur.

Sur cela, les troupes rapprochées de Martine Lignières Cassou rappellent à Yves Urieta que la ficelle est un peu facile : la compétence économique est du domaine de la CDA... (Odile Denis et André Duchateau). Un tacle.

Martine Lignières Cassou hausse le ton pour rappeler que si la ville a une situation financière saine, c’est tout simplement parce que la ville dont elle a hérité n’a absolument rien fait pour entretenir son patrimoine qui est dans un état « incroyable ». Nous sommes au « bal des hypocrites ». Oui, l’exercice d’équilibre n’est pas facile.
MLC, hausse le ton plus encore, énervée par la « mauvaise foi » et « l’extraordinaire exercice de démagogie quotidien d’Yves Urieta » : « La gratuité des parkings, c’est pas beau... on se moque de qui ! ». Et de rappeler que l’étude sur la Porte des Gaves initié par Yves Urieta pour 55.000 euros n’avait que pour objectif une finalité électorale alors que le projet est communautaire.
Pour finir la Maire de Pau de conclure que si la LGV arrive à la Gare, située précisément dans le quartier de la Porte des Gaves, ce n’est pas un million de voyageurs mais deux qui transiteront par cet espace. Cela justifie bien des études. « Avec le temps les actes effaceront les discours ».

On l’a compris la pression monte au fur et à mesure que les « challenges » se rapprochent. Faire des études n’engageaient que moyennement les finances publiques, l’heure des choix risque d’arriver plus vite que prévu. L’emprunt va permettre une certaine remise à niveau. Mais, jusqu’où va-t-on pouvoir aller dans un contexte économique difficile et avec des réformes aux conséquences improbables (taxe professionnelle) ?
On mesure là que les années « Labarrère » vont mettre longtemps à s’effacer. Un bon conseil municipal pour comprendre les enjeux de la ville.


- Par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau conseil municipal : Martine hausse le ton
29 janvier 2010, par le coq  
jeu de roubignolles

Que voici un bon article... MLC hausse le ton ! On félicite la gestion de Labarrère et Uriéta puisqu’elle était aussi la sienne et vite on s’engouffre dans les débordements pour conquérir des électeurs sur le dos des contribuables..chose facile d’autant qu’ils ne sont plus représentés ! En effet le piège se referme sur MLC qui a vu venir (pas folle la guêpe) !. Bayrou qui vire à gauche avec Segolène emportera bon nombre de voix de droite et de gauche. Uriéta tracte avec l’UMP et fera diversion, la gauche de MLC et Aubri sera out ! Alors la stratégie se met en route sur le dos des contribuables...Tous les verrous sautent. Martine sait très bien qui sont les électeurs à Pau alors faisons-leur plaisir pour gagner...bien vu. Le duel est engagé comme Villepin/Sarkozi. Il est nécessaire de tenir la bourse en médiatisant tous les débordements. Ainsi Bayrou sera le prochain maire de Pau. - soutenu par Ségolène.

  • > Pau conseil municipal : Martine hausse le ton
    29 janvier 2010, par udecase  
    Bayrou maire de Pau,Ségolène...première adjoite.Quel fin politique. Par udecase

  • > Pau conseil municipal : Martine hausse le ton
    30 janvier 2010, par le coq  
    le carnaval politicien Sancho et le casse tête...

    Je ne le connaissait pas "udecase". Il n’a peut-être pas tort ? Mais pourquoi faudrait-il croire les "meilleurs" qui continuent à nous faire avaler depuis des années leurs conneries avec le TGV, la LGV, l’OURS, le PARC eaux vives, la circulation dans Pau, Et tout ce qu’on entend et lit des politiques hautement imaginatives, débiles et inutiles sauf créer des emplois à charge des concitoyens. Alors Votez pour ma "vision ubuesque" pas si différente de ce qui existe. Il faut bien rire de ceux qui rient de nous pour le pognon qu’on leur donne. Alors vive ma vision qui "gêne" . Voyons qui va me soutenir ?

  • > Pau conseil municipal : Martine hausse le ton
    30 janvier 2010, par claudiqus  

    par Toutatis !

    s’il n’en reste qu’un ...et peut-être deux ..

    il parait que le royaume d’Ubu leur appartient !

  • Pau la vie rêvée des villes
    29 janvier 2010, par Daniel Sango  

    A défaut de réaliser, on peut faire rêver.

    Un exercice de plan pluriannuel n’est pas seulement une liste de dépenses. Il est étonnant qu’en paralelle des investissements il n’y ait pas des objectifs chiffrés concernant les ressources. L’amélioration du fonctionnement interne est un des objectifs, quel est le montant des économies visées à deux ans ? à cinq ans ? Quels objectifs concernant le transfert de compétences (et donc de dépenses) au niveau de l’agglo ?

    On le voit bien, pas de stratégie au niveau communautaire. Pire, pas de stratégie pour l’ensemble de la ville. MLC est omnubilée par le centre ville. Hors du centre ville point d’investissement. Ceci est une erreur historique grave, l’agglomération doit être multipolaire, il faut que le centre historique comprenne qu’il appartient au passé. Il a sa place dans le futur de l’agglomération, mais pas plus que les autres pôles,aujourd’hui totalement abandonnés. Faisons confiance aux électeurs, le moment venu il se rendront bien compte de l’inconséquence d’une telle politique.

  • > Pau la vie rêvée des villes
    29 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    700 000 € pour une étude de la porte des gaves ? Il est vrai que ça laisse perplexe. 500 000 € pour une étude sur un nouveau bâtiment de l’ESAC.

    Mais à qui sont commandées ces études, sur quelles bases, avec quel cahier des charges ? Surtout, quel est le rapport final ? On pourrait voir ce qui coûte si cher ? Celui sur l’ouverture du parking Aragon, on n’en a pas vu la couleur... et il vallait 70 000 € je crois.

    700 000 € à 50 € de l’heure, ça fait 7 personnes qui travaillent à temps plein pendant un an. (En fait, les consultants ont leur solution toute prête). Tout ça pour défnir la phase 1 un pré-projet d’ensemble ? Et il n’y a personne en interne pour faire ce travail ?

    3 M€ pour des aménagements rue Gambetta + Place St Louis de Gonzave + rue Daran et rue Lamothe. C’est beaucoup ! Ca fait un développé de 500 m, soit 6 000 € le mètre... fait 2 heures de travail par 2 pauvres diables portugais payés au smic qui travaillent quelles que soient les conditions météo. Je veux bien que la pierre soit chère et qu’il faille rajouter le goudron, mais quand même...

    La piétonnisation autour de la place Clémenceau s’est faite souvent à 2 personnes... Où va l’argent ? Dans des fioritures dont on n’a pas besoin ? smiley

    Et le budget merdes de chiens, c’est combien ? 1 € ? Pourtant, il y a de quoi faire...

  • > Pau la vie rêvée des villes
    29 janvier 2010, par le coq  
    humidité 100%

    Vous avez tout à fait raison de vous poser ces questions pour des études souvent fantaisistes attribuées obscurément qui profitent indirectement à des instances inavouables. Tout ceci fait partie du FLOU ET DES MASSES OBSCURES. Il en est de même des "ronds-points " indispensables à la fluidité" de l’argent vers les partis politiques amis d’après des sources informées. Sachant que ces ouvrages très imposants et décoratifs n’étant pas "ancrés au sol" ils ne sont pas inscrits à l’analyse de la Cour des Comptes - je crois. Enfin C’est toujours aux mêmes de payer. Tant que ça dure la garbure est bonne. Pau est un climat très humide !

  • > Pau la vie rêvée des villes
    30 janvier 2010, par Marc  

    "700 000 € à 50 € de l’heure"

    Effectivement vous rêvez... Aucun consultant qui se respecte ne travaille à mois de 700 à 1.000 euros par jour. Et pour un consultant "senior", cela peut monter beaucoup plus haut...

  • > Pau la vie rêvée des villes
    30 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    50 € de l’heure n’est pas un prix de marché. Mais pour moi, ces conseils ne valent pas plus.

    Il faut faire-faire ces études en interne, à 30 € de l’heure, plutôt qu’en externe à 150 € de l’heure, avec un volume horaire gonflé !

    Je connais un peu les consultants. J’en ai fait partie. On était facturé aux taux que vous mentionnez pour faire des choses très simples, dont tout le monde est capable. La marge (énorme) partant directement dans la poche de l’associé.

    Il y a une opacité totale sur ces études : combien d’heures facturées pour quel résultat ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises