Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Roman, vous avez dit roman !

lundi 8 février 2010 par Joël BRAUD


Frédéric BEIGBEDER était à Pau en novembre dernier en qualité de président d’honneur de la « Fête du Livre » au Palais Beaumont. Auteur d’ « Un roman français » paru aux éditions Bernard Grasset il ne savait pas encore qu’il allait recevoir le prix Renaudot, il s’en doutait juste un peu. Impressions sur un livre où notre ville a sa place.

Le style est simple et agréable ce qui permet de lire très facilement voire d’une traite, cet ouvrage. La trame toujours présente qui sert de point de départ et sans doute de prétexte à cet ouvrage, est l’arrestation de l’auteur pour usage de cocaïne sur la voie publique. A Paris en effet, à la sortie d’une discothèque il se fait surprendre par la police alors qu’il se fait un rail sur le capot d’une voiture.

Conduit au commissariat du VIII éme arrondissement, il y passera de longues heures en garde à vue dans des conditions qu’il décrit comme inhumaines. A ce propos d’ailleurs il est certainement utile de s’interroger sur la part qu’il a prise dans la réflexion actuelle sur la garde à vue. Sa notoriété toujours selon lui, lui vaudra l’honneur ou le déshonneur d’être le sujet d’un article dans le journal le Parisien et d’être déféré devant le vice-procureur de la République sur l’initiative selon lui, de Jean Claude Marin, procureur de la république de Paris. Son ressentiment envers ce dernier magistrat était tel que son éditeur a dû tempérer ses propos.

A partir de cet événement Frédéric BEIGBEDER se livre à une réflexion sur lui-même, sa vie, sa famille. Sa famille d’ailleurs qui pendant toute la première partie du XX ème siècle, a été la plus grande fortune de Pau parce qu’elle possédait une dizaine de sanatoriums « Les Etablissements de Cure du Béarn ». Ses grands-parents firent l’acquisition de la Villa Navarre lieu de rencontre d’un certain monde littéraire : Paul-Jean Toulet, Francis Jammes et Paul Valéry.

Les fortunes passent, « La tuberculose a rapporté beaucoup à ma famille, je n’hésite pas à dire que la découverte de la streptomycine par Selman Waksman vers 1946 fut une véritable catastrophe pour mon patrimoine. » Certainement aussi pour la vie paloise qui elle, pourra se réorganiser grâce à la découverte du gaz de Lacq.

Il y parle aussi de son oncle Gérald Beigbeder qu’il décrit comme un être autoritaire qui entretenait des rapports plutôt conflictuels avec son père. Gérald a connu des difficultés financières, les huissiers étaient à sa porte, qui l’ont conduit à vendre la Villa Navarre. Celle-ci est devenue l’hôtel que l’on sait.

Ce roman qui est plutôt une autobiographie, se lit facilement, l’introspection ne tombe pas dans les lieux communs et l’auteur fait preuve d’une très grande culture. Il s’y livre également à des confidences qui n’on rien à voir avec un roman.

Une garde à vue bien difficile qui est à l’origine de cet ouvrage reconnu par le prix Renaudot. Au lendemain de sa libération, l’auteur se retrouve à l’Elysée lors d’une réception au cours de laquelle, son frère reçoit la Légion d’honneur des mains du Président de la République. Ainsi va la vie tantôt l’opulence suivie de la pauvreté, tantôt l’humiliation suivie de la fréquentation d’un palais. La vie est parfois un roman.


- par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Pierre Palmade et Michèle Laroque "Ils se RE-aiment"
L’écume des jours
Le temps de l’aventure
Lendemains de fête
The place beyond the pines
Anne Sofie von Otter avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse
Sunderland
Memori Terhapus
Babx
"A Yiddishe Mame"
« Étudier, aimer, révéler, Pyrénéistes protestants au XIXe siècle »
L’avare de Molière
Jean Michel Pilc
Khaos
Laure O "La Femme "
Camille Claudel 1915
Les Amants Passagers
La nuit tombe...
Beijing Danse Theater
"Apache"



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises