Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : Une revendication inhabituelle.

mercredi 30 juin 2010 par Joël BRAUD


Voilà maintenant que les syndicats, organisateurs de manifestation se plaignent d’une absence ou plus exactement d’une insuffisance policière, lors du dernier défilé de PAU, le jeudi 24 juin. Les risques sont pourtant connus de ne pas prendre en compte le comportement de certains, automobilistes ou pas, bloqués dans les difficultés de circulation.

Auparavant l’usage voulait qu’une manifestation entraînant un défilé plus ou moins important soit encadrée par un service d’ordre géré par la police, nationale, de préférence. La mission de cette dernière loin de revêtir un caractère répressif, consistait d’une part à fluidifier la circulation, principalement celle des automobilistes en mettant en place des circuits de contournement, des déviations, et d’autre part d’éviter des heurts entre les conducteurs bloqués pendant de long moments et les manifestants eux-mêmes. L’impatience, l’exaspération, l’incompréhension des uns vis-à-vis des autres généraient souvent des conflits qui pouvaient parfois se révéler violents.

A PAU par exemple les itinéraires décidés par les syndicats organisateurs ou l’intersyndicale, et suivis par les manifestants sont à peu près toujours identiques et ne varient qu’en fonction du nombre des participants. Le départ se fait place de Verdun, suit la rue d’Orléans, rue Nogué, les Halles, rue Castetnau, et demi-tour par la rue Henri Faisans, cours Bosquet, rue Foch, rue Joffre, une halte devant la Préfecture, rue Bordenave d’Abère et retour au point de départ par la rue de Liège.

Lorsque le nombre des manifestants dépasse quinze mille ce qui est arrivé, le défilé se mord la queue, c’est-à-dire que la tête de la manifestation arrive à son point de départ quand la fin du défilé n’a pas encore décollé. Cela laisse imaginer le nombre de carrefours, et de délestages d’itinéraires que la police doit gérer pour éviter tous problèmes d’ordre public. On comprend à partir de là que, loin bien sûr de l’afficher, les organisateurs souhaitent fortement une présence policière qui se cantonne dans son rôle. En échange et ce n’est jamais officiel, l’autorité a la presque certitude qu’il n’y aura pas de dérive. C’est de bonne guerre si tant est que ce terme convienne, et tout le monde ne peut qu’y gagner.

Ignorer cela comporte le risque de dérives, d’accrochages et de mécontentements. Alors pas assez de policiers, c’est vraisemblable. Mais quelle en est la raison ? Ce qui est dit par le Préfet que l’obligation de déclaration n’a pas été respectée, ne change rien. L’ordre public doit être pris en compte de façon prioritaire dés lors qu’une manifestation sur la voie publique se met en place. Ou alors la R.G.P.P. (Révision Générale des Politiques Publiques) entraîne-t-elle ce manque de moyens ?

Un certain Président de la République disait : « l’ordre public d’abord ». Et dans le même temps fleurissaient des calicots dans les manifestations, du côté d’ailleurs des anarchistes, sur lesquels on pouvait lire : « La police partout, la justice nulle part ».

Décidemment il sera toujours très difficile, voire impossible, de contenter tout le monde.

Par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : Une revendication inhabituelle.
30 juin 2010, par Carola  

Une chose me réchauffe le coeur, c’est que si le cortège de la manif s’est mordu la queue le 24 juin, c’est que la mobilisation était importante.

Souhaitons-la massive pour la suite. smiley

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par claudiqus  

    lorsque le nombre de manifestants dépasse quinze mille, la manifestation se mord la queue smiley

    cela s’est déjà produit en effet, et voila donc un indice que l’on peut assimiler à une confortation, ce qui m’amène forcément à sourire quand on constate que les estimations officielles sont ensuite largement édulcorées : vingt mille selon les syndicats et les organisateurs, mille selon la police ! smiley

    il faut laisser au vulgum pecus le sentiment d’un constat d’inutilité ...

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par Marc  
    Allons Claudiqus, courez vite changer vos lunettes : La police a annoncé 10.000 manifestants, ce qui est probablement une estimation correcte.

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par claudiqus  

    merci, Marc, je ne pense pas encore être devenu bigleux ! smiley

    je parlais de cas antérieurs à celui auquel vous faites allusion ...

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par Marc  
    Ben voyons, comme dirait CP ! Je vous défie de me citer un seul cas ou il y aurait eu une différence de 1 à 20 entre les estimations syndicales et celles de la police...

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par claudiqus  

    défi un rien téméraire !

    ce n’est pas un cas unique, ils sont légion ... je parle d’expériences vécues, à Pau et ailleurs . notamment, un défilé revendicatif à Pau, pour ne citer que cet exemple, où le cortège se mordait la queue, c’était s’il m’en souvient, contre la réforme universitaire . 27000 participants selon les organisations syndicales, 9000 selon la police .

    partout et en toutes circonstances, un décalage invraisamblable se dégage des chiffres divulgués de part et d’autre . sans doute sont-ils émis en valeur corrigée pour contrer les différences avec les estimations des instances représentatives ? le lecteur n’aura plus ensuite qu’à établir une moyenne ... smiley

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par Marc  

    "défi un rien téméraire"

    Ecoutez Claudiqus, on ne va pas s’éterniser la dessus ; La différence entre 9.000 et 27.000 est de 1 à 3, on est donc très loin de la différence de 1 à 20 annoncée dans votre premier message. Bien à vous.

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par claudiqus  

    bah !...

    en matière de polémique inutile, je n’ai rien à vous apprendre !

    et l’échelle de 1 à 20 n’était pas un exemple, mais une forfaiture volontaire ... smiley

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par Marc  
    C’est ça. Finalement, malgré toute ma bonne volonté, je pense que CP avait raison.

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    30 juin 2010, par claudiqus  

    de la bonne volonté !... vous avez une haute opinion de vous même, dites moi ...

    en fait, je n’aime guère mettre l’accent sur les petits travers d’autrui, j’ai déjà fort à faire avec les miens !

    mais vous aurez sans doute beaucoup de peine à admettre que votre soi disant défi n’était qu’une piètre rodomontade, et que votre désir forcené d’avoir toujours raison ne puisse être satisfait en toute occasion ... smiley

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    1 juillet 2010, par Marc  

    "mais vous aurez sans doute beaucoup de peine à admettre que votre soi disant défi n’était qu’une piètre rodomontade,"

    Ah bon ? Je vous ai défié de me citer une seule manifestation ou le rapport entre les chiffres des syndicats et ceux de la police était de 1 à 20, et, effectivement, vous n’en avez pas été capable. Point. Si vous ne savez pas ce qu’est une proportion je ne peux rien pour vous. Bonne journée.

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    5 juillet 2010, par Roger Carouzo  
    Merci pour ces débats mathématiques de très haute tenue. C’est passionnant, vraiment.

  • > Pau : Une revendication inhabituelle.
    5 juillet 2010, par dominique Plée  
    M

    Mon cher Carouzo, c’est toujours comme ça. Démarrage sur des sujets a priori sérieux (retraites par exemple) et puis ça dégénère en conciliabules presque hermétiques au vulgum pecus que nus sommes vous et moi.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Drôle de gestion à Montardon
    Mais, tout le monde le fait !
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    Ca sent les égouts.
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises