Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Fort développement des écoles d’ingénieurs en Adour

lundi 16 mai 2011 par Bernard Boutin


En 1990, l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tarbes était la seule en Adour. 20 ans plus tard, la donne a totalement changé avec 7 écoles d’ingénieurs et près de 2.200 élèves. Une situation très différente et un plus pour l’industrie locale.

La Tribune accordée à François Pellerin cette semaine amène à réfléchir aux enseignements techniques et à la recherche dans notre régions. Une occasion pour faire un point sur les écoles d’ingénieurs et une bonne découverte.

Si tout le monde connait l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tarbes inaugurée en 1963, il aura fallu attendre le début des années 90, soit près de 30 ans plus tard, pour voir se créer 3 nouvelles écoles dont deux sur la Côte Basque avec l’ISA BTP à Anglet et l’ESTIA à Bidart et une à Pau, l’ENS GTI.

L’ISA BTP et l’ENS GTI (voir la Tribune Libre sur A@P de Jacques Mercadier, son directeur) sont issues de la volonté de l’UPPA pendant que l’ESTIA est issue de celle de la CCI de Bayonne.

Le début des années 2000 verra arriver sur Pau l’EISTI qui, par la volonté d’André Labarrère, voulait profiter de l’arrivée de la fibre optique à Pau pour doter la ville d’une école pouvant bénéficier de ce réseau novateur. Située au Piano, cette école va ouvrir dans un nouveau bâtiment à la rentrée face au campus palois.

Derniers arrivés sur la place de Pau : le CESI et l’EXIA. Le CESI, école nationale qui maille tout le territoire, installée jusqu’en 2010 face au Centre Féger de Total, vient de déménager sur le site d’Aéropolis à côté de Turboméca. L’EXIA, école supérieure d’informatique, rattachée au CESI est restée sur Pau.

Toutes ces écoles, qui délivrent des diplômes d’ingénieur validés par la Commission Nationale des Titres, ont des sigles "rébarbatifs". Pour en savoir plus, il suffit de se reporter au bas de la page où des liens électroniques actifs conduisent vers chacunes des écoles. A chacune son métier. A chacune ses niveaux de droits de scolarité.

Que ce soient les écoles dans le giron de l’UPPA ou les écoles privées, toutes affirment que les taux de placement des élèves diplômés est rapide avec des embauches plus nationales que locales ; la plus régionale pour le placement étant l’ISA BTP.

L’ENIT à Tarbes reste l’école d’ingénieur leader incontestée en Adour avec sa formation en 5 ans, ses prépas et promotions de 200 élèves par an, ses études semestrialisées...

Dans un territoire avec un population peu dense, éloigné des grandes métropoles, le développement récent d’écoles d’ingénieurs devient un élément valorisant qui ne peut que prendre une place grandissante en Adour, pays à forte tradition industrielle (Alstom, Socata, Total, Turboméca, Messier, Soficar etc...)

- par Bernard Boutin

La liste des Ecoles d’Ingénieurs en Adour :
(source : le site de "l’Union des Ingénieurs et scientifiques du Bassin de l’Adour"

- Anglet : ISA BTP (Institut Supérieur Aquitain du Bâtiment et des Travaux Publics - Rattachement Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Master Génie Civil, Architecture et Construction, Ingénieur de Travaux.
- Bidart : ESTIA (Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées - Double rattachement Universités Bordeaux 1 et Pau) : conception de produits mécaniques et électroniques ; maîtrise des procédés automatisés ; stratégie et l’organisation de la production et du "système-entreprise".
- Pau : ENSGTI (Ecole Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles - Rattachement Université de Pau et des Pays de l’Adour) : Génie des procédés (options procédés pour l’environnement, conception de procédés assistés par ordinateur) ; Energétique (options froid et conditionnement d’air, gestion des énergies du futur).
- Pau : EISTI (Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l’Information) : Mathématiques ; Informatique ; Management des Entreprises ; Relations Humaines et Langues Vivantes.
- Pau : EXIA (Ecole Supérieure d’Informatique - Rattachement CESI) : Analyste-programmeur ; Architecture et management des systèmes d’information ; Ingénierie des logiciels ; Ingénierie réseaux.
- Pau : CESI (Centre d’Etudes Supérieures Industrielles, en partenariat avec l’ITII - Institut des Techniques d’Ingénieur de l’Industrie d’Aquitaine) : Mastère Management de la sécurité et des risques industriels ; Mastère Amélioration continue de la performance industrielle.
- Tarbes : ENIT (Ecole Nationale d’Ingénieurs) : Ingénierie des bâtiments et travaux publics ; Ingénierie des systèmes électriques et électroniques ; Ingénierie des matériaux et structures composites.

Credit photo : http://mcetv.fr/mon-mag/campus


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Fort développement des écoles d’ingénieurs en Adour
16 mai 2011, par Déambulator  
www.ifp-school.com/accueil.asp

Bravo Monsieur BOUTIN pour cette revue des Écoles dans notre Région. Vous aurez constaté, comme tous les lecteurs, que de nombreuses écoles, et des plus dynamiques, sont nées et prospèrent dans le sein de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. L’Uppa a été pionnière en ce domaine : elle a montré la voie d’une coexistence dans une même structure d’unités relevant des deux modes français d’enseignement supérieur qu’on oppose à tort : l’Université et les Ecoles.

Un petit oubli cependant : l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs, émanation del’IFP et qui a son siège à Rueil-Malmaison, possède un établissement à Pau, derrière la Maison des Communes. En fait foi l’extrait de son site :

IFP School est une école d’ingénieur d’application qui apporte à des étudiants du monde entier une formation répondant aux besoins de l’industrie et de la société, dans les domaines du pétrole, du gaz, de l’énergie, de la pétrochimie et des moteurs.

Elle vise leur réussite professionnelle par une formation métier polyvalente et une forte exposition internationale, en s’appuyant sur un solide ancrage industriel et sur l’environnement scientifique d’IFP Energies nouvelles (....)

• Graduate Diploma, major in Petroleum Geosciences (organisé à Pau dans le Sud-Ouest de la France) • Graduate Diploma, major in Petroleum Engineering (organisé à Pau dans le Sud-Ouest de la France) Malheureusement j’ai cru comprendre en lisant la presse locale, que l’IFP serait en train de se dégager de Pau. A suivre.

  • > Fort développement des écoles d’ingénieurs en Adour
    16 mai 2011, par pehache  

    A ma connaissance, l’antenne de l’IFP-school à Pau ne forme pas des étudiants dans des cursus scolaires classiques, mais fait de la formation continue pour les salariés des industries. On est donc sur quelque chose d’un peu différent.

    Par ailleurs le désengagement de l’IFP à Pau concerne la petite équipe de recherche qui restait (après un précédent désengagement il y a quelques années, alors qu’il y avait une plus grosse équipe), et cela ne concerne pas l’IFP school.

  • > Fort développement des écoles d’ingénieurs en Adour
    16 mai 2011, par Louis H  

    Déambulator ,

    vous avez tronqué l’extrait trouvé sur ifp-scool.com. Il y est précisé que ce sont des stages de 4 mois à Pau pour des professionnels en activité. Ce ne sont pas des formations complètes d’ingénieurs.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises