Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Tout bon, tous cons !

dimanche 31 juillet 2011 par AK Pô


Tout le monde a déjà connu ces petits jours blêmes où l’on se réveille sans trop avoir envie de se lever, où la tête qui se dessine dans la glace de la salle de bain ressemble à un tableau de Goya, la rina de gatos, bref de ces matins qui ne charrient aucun dynamisme particulier. Pourtant, pour conjurer cet état, il suffit de faire une chose simple : s’immerger dans la publicité. Pas besoin pour cela d’allumer la télé, ni la radio. Juste être là, attablé dans la cuisine devant votre bol de café.

Commencez sainement : "goûtez à l’expérience unique d’un perrier, appréciez la fraîcheur intense de ses bulles exubérantes..." Génial, non, pour un début de journée ? Une expérience unique, une fraîcheur intense et un jacuzzi exubérant de bulles. Honnêtement, je m’y vois. Avec deux "blondes légères délicieusement douces et subtiles", venues de l’abbaye de Leffe spécialement pour, par leurs mises en boîte, me mettre en bière (j’ai pris du ventre, c’est une expérience unique, pour un maigrichon d’origine). Mon bol de café Malongo m’expédie sine die une bordée depuis son ferblanc en forme de balle de revolver dorée à la feuille d’or : "ce "grand cru" est aux cafés ce que les "cuvées exceptionnelles" sont aux champagnes..." Sûr que question bulles, ce matin, entre deux belges délicieusement douces me frottant le dos avec un savon hypoallergénique aux amandes décortiquées amoureusement à la main dans un bain de champagne, tout cela pour une expérience qui m’est uniquement réservée, là, les potes, je crois que je vais arriver au boulot avec quelques minutes de retard.

D’autant que je commence à me sentir l’envie de grimper aux arbres, en lisant "cette brique tropicana est fabriquée à partir de bois issu de forêts gérées durablement". Je crois même que je vais m’y faire une cabane. Pour surveiller les esclaves affranchis opérant la sélection des "meilleures variétés de fruits pour leur goût exceptionnel : naturellement sucrés, suaves, toniques ou légèrement acidulés.../...nos fruits sont soigneusement cueillis à maturité optimale (comme moi) : lorsqu’ils sont prêts à donner leur meilleur jus (c’est mon cas). Cependant, j’hésite devant tant de promesses gustatives. Sans doute mon "désir absolu de l’arôme café" me fait-il renoncer aux abbesses wallonnes, et cela au profit de la Rome Antique, d’autant que je viens de détacher un coupon de réduction de quarante centimes d’euros ayant la forme et la dimension d’une hostie. Ce qui me rappelle l’assassinat de Pasolini et les photos vues jadis dans l’"Espresso". Finalement, je ferais mieux de cesser cette expérience unique dans le perrier exubérant et vite aller me rafraîchir les idées sous la douche avant que de finir les pieds devant sur une plage suspectée d’assassinat politique.

Sous la douche m’attend un petit gars au fort accent, qui me susurre : "révélez votre côté nature avec les bains moussants le petit marseillais : des ingrédients simples et des parfums vrais pour faire de votre bain un moment de plaisir". Soit. Mais qui me lessive en chantant un petit fado qui me serpillera la lavande du dos ? Qui ? Bon, lisons (mais c’est écrit en petit) : " le saviez-vous ? Au 19ème siècle, les femmes se parfumaient en plaçant des petits sachets de vanille dans leur corsage ou dans leurs mouchoirs. Chaleureuse et sensuelle, la vanille est un parfum que les femmes aiment encore porter aujourd’hui." Ouah ! pas mal le coup des petits sachets dans le corsage ! A croire qu’au 19ème la vanille poussait dans tous les jardins de France et de Navarre.... La liste (écrite en encore plus petit) des ingrédients laisse néanmoins perplexe (10 lignes). Je laisse l’amande douce "rendre mes cheveux incroyablement faciles à démêler et à coiffer : le peigne glisse tout seul, même sur les cheveux les plus longs" (en cas de projection dans les yeux, les rincer immédiatement). J’en placerai un mot à ma femme-girafe. Question ratiches, c’est " pour des dents éclatantes de blancheur et une haleine fraîche grâce à sa formule à l’oxygène actif". Là, je résume : pour l’haleine fraîche (dents), choisir l’oxygène actif -pas le passif, qui jaunit l’émail-, pour la fraîcheur intense choisir le gaz carbonique(eau de source naturellement pétillante), et si vous n’avez pas de vanille sur vous, prenez deux belles oranges arrivées à maturité optimale et placez-les dans votre corsage, ou votre slip, pour les garçons.

A noter que pour tous, filles et garçons, qui veulent goûter l’expérience unique du "plaisir de leur palais", un choix de baguettes et de miches se présente dans les emballages papier des boulangers. "Vous y trouverez des arômes de miel à la pointe de cannelle, mais aussi des notes de pain d’épice et de caramel. Vous le savourerez longtemps, car sa durée de conservation est excellente." ( ce n’est pas mon cas).

Bon. Il faut que je file. Ce soir, si j’ai pas le moral, j’inspecterai les boîtes de pâtes, les produits ménagers, la publicité dans les journaux...

C’est si agréable de lire tant de belles choses si bien écrites dans un monde essentiellement constitué de misérables mensonges quotidiens. C’est rassurant !

Je vous souhaite de vivre pleinement cette nouvelle littérature.

-par AK Pô

17 07 11


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Obsolescence de la publicité
Le complot
Pau - Malédiction ou bénédiction pour le boulevard des Pyrénées ?
Les oiseaux
Le corbeau
L. l’entrepreneur
Généalogie existentielle, ou comment vivre avec des cornes (en bois)
Les infos, les manies, les infomaniaques et les canapés-lits.
Feuilleton (chap 21) : Oncle Joé engrange le blé
Petit conte à rebrousse-poil
Feuilleton (chap 20) : les oeufs durs
Feuilleton (chap 19) : le témoignage de Guido
Feuilleton (chap 18) : les doutes de Carlyle
Feuilleton (chap 17) : au bistrot, chez Carlyle
Feuilleton (chap 16) : la carte postale
Feuilleton (chap 15) : l’œil vitreux de John tombe sur le carreau
Feuilleton (chap 14) : ville d’automne et flambée des prix
Feuilleton (chap 13) : fin de séjour d’Angélique et du paupoète
2035 : la ville des trois mirages
Feuilleton (chap 12) : le stage de Chinette



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises