Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau - Parking relais : l’échec total

lundi 24 septembre 2012 par Bernard Boutin


Pendant que les aléas de l’ESAC et de sa petite centaine d’étudiants occupent nos politiques, des milliers de palois et d’habitants de l’Agglo se trouvent quotidiennement pris dans des problématiques de circulation et de parking. On leur avait promis lors de la campagne des municipales, au printemps 2008, des parkings relais qui règleraient beaucoup de choses. Quatre ans plus tard, ce sont les sauts de puce de l’ESAC qui leurs sont servis.

Ces parkings relais, ils devaient y en avoir partout à la périphérie de la ville. De nombreux lieux avaient été avancés : à Gan ( ?), du côté de la Plaine des Sports, du côté d’Auchan. Ceux des sorties d’autoroutes devaient être soit crées (sortie de l’A64 à Lescar), soit agrandis (sortie de l’A64 à Pau). Des autobus, irriguant la CDAPP, devaient y attendre les automobilistes vertueux, conscients qu’une moindre utilisation de leur voiture était bonne pour Pau et... pour la planète.

Quatre ans plus tard, rien dans les faits n’a bougé en dehors de compliquer plus encore la circulation automobile : couloirs de bus, agrandissement du secteur piéton, diminution des places de parking en surface...

Bien entendu la relance de la STAP sous le nom d’Idélis est une bonne chose sauf que personne ne se gare en bout de ligne Idèlis pour gagner le centre-ville ; les parkings n’ayant pas été réalisés.

Il y a bien une exception : le parking du stadium s’est ouvert mais il s’agit là du parking-relais des employés municipaux, spécialement dorlotés par Madame la Maire et dont on se demande sur quel fondement légal, il a pu être réservé à cette seule catégorie de palois.

Le bilan de cette première mandature de Martine Lignières-Cassou en tant que Présidente de la Communauté d’Agglomération est donc particulièrement décevant en ce qui concerne les automobilistes habitant l’agglo. Mais cela compte-il ? Les habitants ne l’élisent pas à l’agglo...

Le problème des déplacements dans "notre bassin de vie" n’aura été pris que par un bout de la lorgnette : celui des transports en commun alors que le gros des déplacements est réalisé par des voitures...

Maintenant, pour faire simple, si vous avez du mal à approcher la "Médiathèque Intercommunale à Dimension Régionale" du côté des Halles, suivez les conseils d’Anne Bernard lors d’un conseil de quartier de Pau-Centre : "allez-y à pied ou en vélo". Une recommandation aussi valable pour les habitants de l’agglo...


- par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau - Parking relais : l’échec total
28 septembre 2012, par Bernard Boutin  

Un internaute nous communique un lien intéressant, a son avis, "pour comprendre la lenteur de la mise en place des parkings relais"

http://www.audap.org/downloads/files/UrbanismeCommercial_Presentations_seminairePau_20110616.pdf

On y découvre que le centre-ville de Pau ne représenterait plus que 19% des "parts de marché" pour l’ensemble de l’agglo.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je ne vois pas en quoi cela nous éclaire sur la lenteur de mise en place des parkings relais.

    La preuve, un terrain a été acquis relativement rapidement sur la route de Morlaas (où il ne servira pas à grand-chose !)

    Les autres, les terrains sont soi-disant trop chers... Nos édiles préfèrent mettre l’argent ailleurs, c’est tout...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    Sur le premier à mettre en place : entre l’échangeur autoroute et la fac, les terrains sont soi-disant trop chers. Alors, "on" fait pas... Et les parcelles solidaires, pas question de les déplacer (au cas où "on" perdrait des voix de gauche...)

  • nothing else ?
    28 septembre 2012, par AK Pô  

    On y découvre que le centre d’intérêt des lecteurs d’A&P pour Pau ne représenterait plus que 19% des "parts de marché" pour l’ensemble de l’agglo. C’est la Criiiise ! smiley

    Mais un forum qui tourne en rond finit par abrutir le lecteur. Humour zéro (au secours, Oscar), ratiocinages 80 % (hors taxes), échanges vindicatifs 18%, bref, on s’em... sur A&P, en ce moment. smiley

  • nothing else ?
    28 septembre 2012, par AK Pô  

    On y découvre que le centre d’intérêt des lecteurs d’A&P pour Pau ne représenterait plus que 19% des "parts de marché" pour l’ensemble de l’agglo. C’est la Criiiise ! smiley

    Mais un forum qui tourne en rond finit par abrutir le lecteur. Humour zéro (au secours, Oscar), ratiocinages 80 % (hors taxes), échanges vindicatifs 18%, bref, on s’em... sur A&P, en ce moment. smiley

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    29 septembre 2012, par Larouture  

    Après une lecture rapide, effectivement à Pau, les parts de marché sont : 67% pour la périphérie, 13 % pour les quartiers et 19 % pour le CV. Ce n’est pas très différent à Bayonne et certainement ailleurs.

    Le trafic doit être distribué dans les mêmes proportions Par conséquent, le trafic est majoritairement concentrique. Ceci serait cohérent avec la constatation que la majorité des trajets dans l’agglo se situent à l’intérieur de la rocade.

    Comme les parcs relais joueront essentiellement sur le trafic radial, c’est-à-dire essentiellement vers le CV ; Ils influeront donc sur moins de, disons, 20% du trafic total. C’est peut-être suffisant pour éviter la congestion en CV mais ça ne changera pas grand-chose sur l’essentiel du trafic.

    C’est pourquoi les parcs-relais doivent être positionnés dans des « polarités » de la périphérie et non là où il y a de la place ou du trafic. Il y a 5 ou 10 ans, l’idée de parcs-relais pouvait paraître simple. Je pense qu’aujourd’hui sa complexité doit apparaître. L’AUDAP doit avoir son idée précise sur la question.

    La priorité ne serait-elle pas de définir les quelques polarités essentielles de l’agglo et de les relier fortement entre-elles et avec le CV ?

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    30 septembre 2012, par Daniel Sango  

    Il s’agit là de commerce et de chiffre d’affaire. Les déplacements ne sont pas que liés aux achats, le domicile travail y occupe aussi une part importante.

    Quoiqu’il en soit, l’agglo de Pau comme j’ai eu l’occasion de le répéter n’a pas une vision de son organisation et de ses pôles. MLC est omnubilée par le centre ville de Pau, pour le reste... ??? Il faudrait effectivement structurer la future agglo, mais d’une manière équitable tout en organisant les moyens de transport.

    A Pau le PDU est un non sens il n’a qu’un credo : il faut empêcher la circulation des automobiles.

    Cela en est caricatural, pas un mot sur le réseau des routes (il n’y a toujours pas d’ailleurs de voirie communautaire)

    Pire, dans le PDU on refuse ne serait ce que de compter les véhicules qui circulent sur les principales voies.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    30 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Le CV (historique, piéton...) est peu attractif parce qu’il a été délaissé pendant 30 ans. Une ville doit avoir un véritable CV... un point névralgique. Il est logique que des investissements soient fait en ce sens.

    Les pôles : on les connaît CV, université, total, quartier libre etc

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    30 septembre 2012, par Larouture  

    Effectivement les pôles sont connus.

    Mais il faudra les réduire car Pau est une ville moyenne. Il faudrait aussi densifier autour de ces pôles, dès maintenant.

    Je suis donc réservé sur votre etc... Là est la difficulté. MLC n’aurait-elle pas bon dos ?

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    30 septembre 2012, par Larouture  

    Dire qu’il faut « Structurer l’Agglo de manière équitable » mériterait un développement. Il faudrait définir équitable.

    Par exemple, je crains qu’équité soit le contraire d’efficacité ou de « frugalité » (variante de durabilité suivant Jean Haëntjens », La ville frugale Oct. 2011).

    L’organisation des moyens de transport découlera principalement de cette organisation.

    Effectivement j’ai corrélé CA et déplacements. Mais je pense que ce n’est pas trop faux.En tout cas c’est éclairant sur la limite des parcs-relais.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    1 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    MLC bon dos ?

    Elle a cautionné pendant 30 ans la politique désastreuse de Labarrère avec JP et YU qui a négligé totalement les TEC.

    Sous YU, elle ne s’est pas opposé à la médiathèque géante et ruineuse.

    Elle n’a pas voulu investir dans un parking relais N alors qu’il existe de très bons emplacements parce que les terrains sont soi-disant trop chers.

    30 ans qu’elle nuit à la ville. Alors, du goudron... et des plumes...

    Et assez de tartufes qui essaient de la faire passer pour une victime.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par Larouture  

    La municipalité semble avoir été sensible à l’interrogation de M. Boutin car la République annonce une acquisition foncière et un projet d’aménagement d’un parc-relais au Sud de Pau.

    Je ne sais pas si le lieu est bien choisi. En tout cas je trouve très satisfaisant qu’un projet de parc-relais intègre des aspects urbains (commerce, logement par exemple).

    Cantonner la fonctionnalité des parcs-urbains à la multimodalité serait un gâchis et un encouragement à l’étalement urbain.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    1 octobre 2012, par Louis H  

    N’allez pas trop vite, car on ne sait rien du montage prévu pour "transformer" cet achat de foncier en parking relais.

    Sans négliger que les parkings relais sont (si on a bien compris le mode de fonctionnement au sein de l’agglo) une responsabilité du Syndicat des transports.

    Quant aux annonces-projets-réalisations consulter pau-circulation

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Beltof  

    Adishatz,

    (J’ai envoyé ce message hier mais rien de diffusé... 2ième tentative) J’ai posé la question des parkings relais lors de la réunion public sur les tram-bus, qui s’était déroulé à Berlioz. Il m’a été répondu par un responsable de Communauté d’agglo que tant que la ligne Tram-Bus n’était pas d’utilité publique, ils ne pourraient pas acheté de terrain pour faire les parkings relais qui en découlent. Cela n’a pas empêché les promoteurs immobiliers de faire main basse sur les meilleurs terrains (logement social compris). Il va donc rester un terrain pas trop loin du virage vers le Bld de la Paix qui devait être préempté par la CA (150 places environs si mes souvenirs sont bons...). Bref pour le moment c’est du grand n’importe quoi, mais je ne doute pas que cela devrait s’accélérer avec les municipales qui se rapprochent.

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par paysaa  

    A@P se met à l’unisson des médias qui ont tendance à aller plus vite que la musique. C’est devenu une véritable maladie, on "secoue avant d’agiter", on vend, on crée de l’actu à tout prix, on flatte le client y compris dans ses plus bas instincts et on ment par omission, conviction ou religion.. Adieu l’information journalistique !.

    Un sachant comme B.B oublie "pieusement" de parler du temps des "choses" administratives pour un projet d’importance et notamment celui qui s’écoule entre le moment ou l’on décide de le faire et celui où il se réalise. Si tout va bien , si ça va vite, il se passe environ 2,5 à 3 ans, si ça va moyennement on passe à 4/5 et si c’est compliqué parce que il faut acquérir des terrains, modifier l’urbanisme d’un quartier, etc..cela peut aller à 5/6 ans voire plus (exemple : la Médiathèque).

    B.B et Cie se gardent bien d’informer les lecteurs d’A@P de cette vérité et préfèrent plutôt jeter de l’huile sur le feu (comme Charlie Hebdo) car ça attire le client.

    Alternative,.. vous avez dit alternative ?!?!..

    Ils préfèrent aussi stigmatiser les privilégiés de la "fonction" municipale qui disposeraient scandaleusement et à leur seul usage du parking du Stadium ; plutôt de préciser que ce n’est qu’en semaine et que de nombreuses entreprises font de même ça et là "in Pau", et heureusement...

    Quand on se targue de force alternative et que l’on se propose d’intervenir sur un problème, le moins que l’on puisse faire c’est, au moins, de travailler son dossier.. Or B.B oublie par exemple le parking récent qui vient d’être aménagé à l’ex usine des Tramway et en bordure du Bois Louis.

    Mais le plus grave est que B.B oublie surtout que le problème des villes n’est pas le stationnement mais l’automobile et qu’il est pour le moins incohérent de faire un coup dans le "vert" et un autre dans le "tout auto" au gré des vents électoraux...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Daniel Sango  
    LA POLITIQUE C’EST A N’YRIEN COMPRENDRE

    Paysan n’a vraiment pas grande mémoire...

    Alors aidons le un peu.

    C’est en 2002, il y a dix ans qu’a été décidé de mettre en place deux lignes de bus en site propre et des parkings relais. DIX ANS !!!

    En 2009, j’écrivais déjà sur AP un court article sur l’incapacité totale de nos élus à mener des projets (voir lien ci dessus : "La politique c’est à n’y rien comprendre" du 3 août 2009

    Je faisais référence à une plaquette distribuée début 2003 aux palois et donnant le planning des travaux pour ces lignes et ces parkings relais...

    Elle s’intitulait "On Bouge !" Vous la trouverez sur le site de l’Agglo en cherchant bien.

    Cette incapacité est logique puisque nos politiques ne connaissent pas le vrai monde, celui ou le professionnalisme et la rigueur sont indispensable si on veut arriver à quelque chose.

    MLC ne connaît rien à cela et il en est de même pour l’immense majorité de son équipe.On peut même l’étendre à l’improbable Ministre du redressement productif ayant seulement produit des paroles dans sa vie...

    Quand les citoyens s’éveilleront...

    Le résultat est là !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Daniel Sango  
    "Pau Porte des Pyrénées Paralysée"

    Pour compléter votre lecture, ci dessus un autre article traitant de ce sujet et sur lequel en PJ on trouve la plaquette "ON BOUGE !"

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Larouture  

    Cette plaquette est un catalogue de moyens. Il n’y a pas de finalité.

    Or c’est ce qui manque dans la définition de l’agglo de demain.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Daniel Sango  

    Cette plaquette est le résultat du PDU de l’agglo. (Plan de Déplacement Urbain)

    Evidement, on n’y définit pas comment sera faite l’agglo en 20XX. Il faudrait pour cela que l’on passe par une première phase indispensable qui consiste à supprimer les différentes communes pour ne garder qu’une cellule démocratique de base : l’agglo.

    On pourrait ensuite la structurer en terme d’habitat et de moyens de déplacement.

    Faut pas trop en demander... Ici on bricole au jour le jour et il n’y a pas de pilote dans l’agglo, d’où le refus unanime de toutes les communes périphériques.

    Ceci dit il faudra bien des lignes de bus et des parkings relais...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par pehache  

    Faut pas trop en demander... Ici on bricole au jour le jour et il n’y a pas de pilote dans l’agglo, d’où le refus unanime de toutes les communes périphériques.

    Ce refus des communes périphériques tient hélas tout autant à la volonté de conserver leurs petits pouvoirs locaux et surtout de profiter des infrastructures de l’agglo sans les financer, qu’au manque de vision d’avenir (bien réel) de l’agglo actuelle.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par pehache  

    Sans oublier qu’en 2000 Labarrère promettait un tramway dans Pau. Totalement irréaliste bien sûr, et mais c’était la campagne électorale pour les municipales à venir. Ce "projet" dont le seul objectif était de "baiser les écolos" (sic) n’avait aucune vocation à aller plus loin que les plaquettes électorales en papier glacé.

    http://www.liberation.fr/politiques/0101358363-labarrere-un-dur-a-cuire-a-pau

    Ce type a été redoutablement nuisible pour la ville. Ce qui n’empêche pas les faux-culs et les pigeons d’aller se recueillir sur la tombe du "grand maire" et lui rendre hommage.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je sais pas comment tu as trouvé cet article mais... il est bien trouvé !

    Labarrère utilisait la répartie et le clientélisme à outrance pour faire oublier son incompétence. MLC utilise la langue de bois et le style gnan-gnan (et le cumul des mandats pour étouffer la concurrence interne). Les 2 attitudes sont de l’ordre du cynisme, celui de MLC étant simplement moins apparent.

    Les parkings relais, les halles : "Oh, on a bien avancé sur l’avant projet de concertation bla bla bla gan gan gan". Pour faire passer tranquillement que "l’on" a rien fait parce que l’argent part ailleurs.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par paysaa  
    Je, je, je et moi, moi, moi... Sangon est toujours aussi modeste et le seul argument qu’il nous sort date de 10 ans, rien que ça !... Et, sans doute en manque d’André Labarrère, il nous le déterre courageusement pour la xème fois. C’est assez désolant !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Daniel Sango  

    Paysan toujours à côté de la plaque et en retard...

    J’attends vos commentaires sur la plaquette "On Bouge !" diffusée fin 2002 il y a dix ans et l’incapacité totale de MLC à faire avancer un petit projet...

    Mais peut être que Paysan de connait pas lui non plus le vrai monde où il faut avoir des compétences et se bouger les fesses...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par paysaa  

    On dirait Sarkozy qui parle : "secouer avant d’agiter" !?!...

    De quelle intelligence parlez vous ? De celle des "compétents" financiers qui ont mis notre économie par terre ( et ce n’est pas de la faute à Voltaire).. De celle de "compétent" Poeugeot qui s’est totalement planté dans ses perspectives de développement ? Et je pourrais vous en servir des tonnes du même tonneau !..

    Alors, de grâce, lâchez nous avec vos professionnels, vos spécialistes, vos soi-disant "gagneurs" et vos "compétents" agiles de la fesse. Ils ne détiennent pas plus de parts de vérité que les autres, sinon tous les pays dits évolués, ou presque, ne seraient pas en crise.. Capito !..

    Alors !.. Inutile de vous chercher des excuses pour justifier votre aversion à l’égard de l’équipe municipale en place (et surtout MLC) et tant qu’à imiter Sarkozy, imitez le jusqu’au bout et soyez un anti-gauche décomplexé et arrêtez de vous cacher derrière vos prétextes technico-techniciens...

    Ou alors bougez vos fesses et allez au charbon en montant une liste (avec vos amis) pour les prochaines municipales.

    Ah, au fait ! En 2002 je n’étais pas né (politiquement parlant), je ne suis pas un homme du passé, moi ..

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Daniel Sango  

    Pourtant, en 2002 MLC votre idole participait allègrement aux projets dont on parle encore aujourd’hui... On promettait déjà des parkings relais pour 2007 et des lignes de bus rapides, etc... Et en 2012 toujours rien...

    Quelle efficacité !!!

    Attention Paysan sur ce rythme vous serez à la retraite avant de pouvoir contempler les parkings relais !!!

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par paysaa  

    Moi je constate simplement qu’en 2002 vous êtiez déjà à aboyer au bord de la piste pendant que la caravane passait et que vous y êtes toujours.

    Chapeau pour la ténacité mais zéro pour l’efficacité !

    Présentez vous aux municipales si vous voulez faire vraiment avancer les choses au lieu de vous cantonner dans ce rôle stérile d’opposant de forum..

    Vous méritez mieux que ça Sangon !...

    Pensez aux paloises et aux palois !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par Daniel Sango  

    Il est important de rafraîchir la mémoire aux amnésiques comme Paysan qui pensent que MLC et son équipe travaillent avec efficacité.

    Les faits sont implacables.

    Un sachant comme B.B oublie "pieusement" de parler du temps des "choses" administratives pour un projet d’importance et notamment celui qui s’écoule entre le moment ou l’on décide de le faire et celui où il se réalise. Si tout va bien , si ça va vite, il se passe environ 2,5 à 3 ans, si ça va moyennement on passe à 4/5 et si c’est compliqué parce que il faut acquérir des terrains, modifier l’urbanisme d’un quartier, etc..cela peut aller à 5/6 ans voire plus (exemple : la Médiathèque).

    Paysan qui n’est pas sachant saura maintenant qu’avec l’equipe en place (et qui siègeait il y a dix ans) c’est bien plus que cela, ce sera au mieux douze ans et peut être quinze...

    Dramatique ! Surtout que l’on parle de projets de grande complexité...des parkings aériens, tout simple...

    Et Paysan ferait bien de relire l’histoire de ma Médiathèque de Pau dont le cheminement rocambolesque dépasse l’imagination. Un vrai roman !

    L’incompétence est criante, et les conséquences financières immenses. Ouvrez les yeux Paysan !

    ...et votre porte monnaie...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par pehache  

    Toujours cette vieille rengaine usée jusqu’à la corde : "vous n’avez qu’à vous présenter"...

    Le monde idéal selon paysaa, ce sont des administrés dociles, qui n’élèvent jamais la voix. Le mieux est même qu’ils ne s’intéressent à rien, c’est plus simple pour tout le monde.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par mael  

    Déclaration de F. Hollande devant la city en février 2012 : « La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans, au cours desquels nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a rien à craindre. »

    http://blogs.mediapart.fr/blog/fatarella/140212/francois-hollande-tente-de-rassurer-la-city

    En même temps, ça vient d’un blog qui fait partie de l’anti-gauche décomplexé...Paysaa, quelle rigolo vous faîtes (pour rester courtois) !!

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    Jospin et DSK en ont fait même plus que n’importe quel autre gouvernement !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par paysaa  
    Décomplexée l’anti-gauche, jeune ignare (pour rester courtois). Anti-gauche Médiapart !?!?..

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par mael  

    Médiapart / anti gauche décomplexé, c’était bien évidement ironique mais comme à votre habitude vous êtes malhonnête.

    Vous devriez sortir des jupes de votre moman (MLC) paysaa, vous en avez l’âge.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par paysaa  
    Si quelqu’un est malhonnête ici, mael, c’est bien vous et vos "acolytes" qui vous dites progressistes et qui hurlez à l’unisson avec les loups de la droite.. Malhonnête et pas courageux... Je me ""frite" pas mal avec Sango mais je le respecte dix fois plus que vous..

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Paysaa, quand est-ce que vous arrêterez vos gnagnanteries de gauche, d’anti-gauche, de neo-gauche, de paleo-gauche, de post-gauche,... dont tout le monde se fout ici à part vous ? Faites-vous plaisir, faites un petit tableau avec des colonnes pour classer tout le monde ici.

    Et sinon, c’est vrai que le profond respect que vous éprouvez pour Sango saute aux yeux smiley !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par paysaa  

    A tous les PH et autres, à tous les hyper pointus qui connaissent tout mais qui se font caca dessus quand il faut passer à l’action..

    Si encore c’était risqué, on comprendrait qu’ils aient peur mais là !!!!...Y a que des incompétents des nuls et même des tarés dans la place...

    Alors !!!!!!!....

    C’est qui qui est bidon ??..

    Le "nul" qui est au charbon

    ou bien le "compétent" qui se dégonfle comme tout "yfokon" !!!..

    Adishatz gouyats je vais respirer l’air des Pyrénées, loin d’internet pendant quelques jours, profitez-en bien..

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Comme d’habitude paysaa noie le poisson dès qu’il n’a plus d’argument en stock, c’est à dire très vite en général.

    Il suffit pour ça de lui parler de choses qui remonte au-delà de sa naissance politique il y a 4 ans.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par pehache  

    Ah, au fait ! En 2002 je n’étais pas né (politiquement parlant), je ne suis pas un homme du passé, moi ..

    Vous êtes plutôt un homme sans passé, donc ? Vous n’étiez pas né non plus lors de la dernière guerre, donc elle n’existe pas ?

    Pour le reste comme d’habitude, vous noyez le poisson (anti-gauche, et blablabla, ...) pour éviter de répondre sur le fond, vu que Sango vous a mis le nez dans votre caca. Mais bon, quand on revendique ne pas s’intéresser à l’évolution de la ville plus loin que 4 ans en arrière, forcément.

    Dernier point, petit test de logique : "la compétence ne suffit pas à éviter les échec, donc préférons l’incompétence". Vrai/Faux ?

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    26 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    DS : "Paysaa toujours à côté de la plaque et en retard..."

    Non, non, il pourrit sereinement le forum en racontant sciemment n’importe quoi et parvient à ses fins.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par pehache  

    A@P se met à l’unisson des médias qui ont tendance à aller plus vite que la musique. C’est devenu une véritable maladie, on "secoue avant d’agiter", on vend, on crée de l’actu à tout prix

    Là dessus je suis d’accord, c’est une critique récurrente que l’on peut faire à A@P.

    Un sachant comme B.B oublie "pieusement" de parler du temps des "choses" administratives pour un projet d’importance et notamment celui qui s’écoule entre le moment ou l’on décide de le faire et celui où il se réalise. Si tout va bien , si ça va vite, il se passe environ 2,5 à 3 ans, si ça va moyennement on passe à 4/5 et si c’est compliqué parce que il faut acquérir des terrains, modifier l’urbanisme d’un quartier, etc..cela peut aller à 5/6 ans voire plus (exemple : la Médiathèque).

    En grande partie vrai encore. Sauf que... la volonté politique, ou l’absence de volonté politique, peut faire beaucoup pour influencer en positif ou en négatif ce "temps administratif". La médiathèque c’est allé relativement vite, entre la décision fin 2007 et l’ouverture mi 2012 : moins de 5 ans, ce qui est pas mal pour un projet de ce genre. Mais justement : un gros projet béton à l’ancienne, bien cher et bien visible, ça motive les décideurs, ils aiment.

    Un parking relais en comparaison c’est tout de même plus simple qu’une médiathèque, et on aurait pu espérer qu’après 4 ans ce soit bien avancé. Mais c’est doute "trop simple", pas assez gros, pas assez visible, pour que les décideurs se décarcassent pour compresser le fameux "temps administratif"

    Un peu de lecture, paysaa : http://forum.lespatouspalois.fr/download/file.php ?id=154&sid=87f8ee9cb07290a9d4d4af4a82636878

    B.B et Cie se gardent bien d’informer les lecteurs d’A@P de cette vérité et préfèrent plutôt jeter de l’huile sur le feu (comme Charlie Hebdo) car ça attire le client.

    Vous avez été entendu, paysaa !! Charlie Hebdo a sorti cette semaine une version "responsable" smiley !

    PS : attention BB, paysaa risque d’édicter une fatwa sur le bureau d’A@P !

    Ils préfèrent aussi stigmatiser les privilégiés de la "fonction" municipale qui disposeraient scandaleusement et à leur seul usage du parking du Stadium ; plutôt de préciser que ce n’est qu’en semaine et que de nombreuses entreprises font de même ça et là "in Pau", et heureusement...

    Vous pourriez citer quelles entreprises d’une certaine taille et installées dans le centre ville, disposent ainsi d’un parking privatif pour leurs employés ? Ou bien vous avez lancé ça au flan ?

    Et encore mieux, parmi les entreprises que vous allez citer, quelles sont celles qui conseillent aux autres l’utilisation du bus et/ou du vélo à la place de la voiture pour venir dans le centre-ville ?

    J’espère que vous allez pouvoir en citer, sinon on va devoir conclure que la mairie est le seul employeur de la ville à pratiquer le "faites ce que je dis, pas ce que je fais".

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par paysaa  
    Vous connaissez mal Pau, PH... venez vous balader du côté de l’avenue des Lilas et des Fleurs et vous en verrez d’importants.. Il y aussi tous les hyper de la ville et en cherchant un peu beaucoup d’autres.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    L’avenue des Lilas et l’avenue des Fleurs sont donc selon paysaa dans le centre-ville. Mieux encore, les hypers (Auchan et Cie) sont eux aussi dans le centre-ville, toujours selon lui.

    Je sais bien que la mauvaise foi est la base de tout débatteur politicien, paysaa, mais là ça se voit vraiment trop.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Beltof  

    Adishatz, Je me suis permis de poser la question lors de la réunion public à Berlioz concernant le Tram-Bus. Il m’a été répondu qu’ils ne pouvaient rien faire tant que la création de la ligne n’était pas d’intérêt public (si je me souvient bien). Par rien faire, j’entends, préempter des terrains. Pbs que les promoteurs immobiliers n’avaient pas ce qui expliquerait aussi pourquoi on a vu fleurir pas mal de bâtiments neufs sur le futur trajet. Reste que j’espère que cela devrait rapidement bouger parce que c’est un grand n’importe quoi à mon sens... De toute façon, les municipales se rapprochant, ça devrait bouger ptdr smiley

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    25 septembre 2012, par Larouture  

    Je me demande si les parkings-relais ne font pas parti des fausses bonnes idées. Plus modérément, ce n’est pas aussi simple que cela en a l’air.

    Un parking pour l’autoroute devrait faire partie intégrante de l’infrastructure. Le Partenariat Public privé l’a oublié. Etonnant ...

    Un parking relais est une tête de pont à l’urbanisation périphérique ; c’est-à-dire à la dispersion des activités et l’habitat. Et donc, à court terme, à l’accroissement du trafic. Bien sûr, la périphérie existe. Mais elle ne paye pas le coût réel de l’étalement urbain et ne crée pas de richesse de manière optimale.

    Pour moi, un parking relais devrait d’abord être une place en lisière de la ville, avec des activités groupées, relié au centre-ville et aussi à d’autres centralités de l’agglomération. Ces centralités devraient être en nombre limité pour éviter le va et vient qui produit mécaniquement du trafic.

    Au risque de provoquer : Ce n’est pas le Centre-Ville qui va mal à Pau, c’est sa périphérie. Non pas que les routes y soient plus encombrées qu’ailleurs mais parce que l’activité est trop dispersée et l’habitat pas assez dense.

    Le Scot du Grand Pau aurait dû caler ce type d’aménagement de l’agglo. C’est dans l’agglo que les 52.000 habitants attendus devraient être prioritairement installés. Seule une agglo de 300.000 habitants garantira l’attractivité du Béarn.

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par Bernard Boutin  

    Reçu dans la BAL d’A@P de la part de Rahima

    "L’usine Dehousse : saleté de l’avenue Gaston Lacoste, cuves de fuel à l’air libre, des herbes partout, des vélos dans l’Ousse, des carcasse de voitures, des roues, des bouteilles, des tables etc etc...

    17 hectares de friche : personne me parle de ça, moi je dis un parking !!!"

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par Françoise Idelovici  
    parkings

    Et oui, on les attend toujours ces parkings, en ce qui concerne la sortie d’autoroute de Lescar j’ai entendu dire ( mais est ce exact ?) que c’était le maire de Lescar qui avait refusé .... Pour la Médiathèque, cela ne résout pas tout le problème car cet espace est déjà bien occupé , mais on peut se garer à Verdun et prendre "Coccity" ( pas sûre de l’orthographe) ou si on a déjà sa liste d’emprunts ou seulement à rendre des livres, stationner gratuitement 1/2 heure au parking République. Mais c’est vrai que j’y vais en vélo.

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par tnt  

    Voici un appel d’offres sur le sujet : avis n°12-168814 (BOAMP) :

    Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Syndicat Mixte des Transports Urbains

    Objet du marché : assistance à maîtrise d’ouvrage visant à définir la mise en oeuvre d’une politique de Parcs Relais

    Caractéristiques principales : le marché est divisé en 2 phases : Phase 1 : Définition des besoins en parcs relais sur le Périmètre des Transports Urbains Phase 2 : Définition des niveaux de services des Parcs Relais Les délais de chacune des deux phases sont fixés comme suit hors phase de validation : Phase no1 : 2 mois à compter de la date de notification du marché. Phase no2 : 1 mois à compter de la notification par ordre de service

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par tnt  

    Voir un appel d’offres en cours (BOAMP) : avis n°12-168814

    Nom et adresse officiels de l’organisme acheteur : Syndicat Mixte des Transports Urbains

    Objet du marché : assistance à maîtrise d’ouvrage visant à définir la mise en oeuvre d’une politique de Parcs Relais

    Caractéristiques principales : le marché est divisé en 2 phases : Phase 1 : Définition des besoins en parcs relais sur le Périmètre des Transports Urbains Phase 2 : Définition des niveaux de services des Parcs Relais Les délais de chacune des deux phases sont fixés comme suit hors phase de validation : Phase no1 : 2 mois à compter de la date de notification du marché. Phase no2 : 1 mois à compter de la notification par ordre de service

    > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Eh oui, le but de nos édiles palois est d’avoir le pouvoir ou une notoriété liée à leur statu d’élu, pas de s’occuper sérieusement des affaires de la ville en mettant l’argent là où cela est le plus important.

    Sur un budget de 150*6 = 900 M€ dans la mandature, combien d’argent employé dans les investissements utiles et prioritaires : 30 M€ à peine ?! (rénovation du centre, voierie, école d’ingénieur et qqes autres réalisations).

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    24 septembre 2012, par L’Aquitain  
    Encore MLC prise à partie , Paysaa , Valérie un petit soutien SVP. Je reviens toujours à la source mais que font les conseillers communautaires qui sont censés décider ... ?? MLC ne fait pas tout toute seule.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par pehache  

    Sur un budget de 150*6 = 900 M€ dans la mandature, combien d’argent employé dans les investissements utiles et prioritaires : 30 M€ à peine ?

    Ce genre de chiffre balancé à la va-vite n’est pas très sérieux et ôte toute crédibilité à ton discours.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je vais préciser alors ! Frais de fonctionnement d’une mairie : 60% en moyenne, il me semble... (et encore, on pourrait enlever nombre d’emplois semi-fictifs...) Reste 40%. 40% x 150 x 6 = 360 M€.

    Investissements utiles et prioritaires : CV piéton voierie : 7 M€, pavillon des arts (vitrine décrépie) 1 M€, école d’ingénieur : 10 M€, voierie autre que CV 3 M€ par an x 6 = 18 Ca fait 36 M€. Manque des logements de la ville qui sont refaits (mais pourquoi ne les a t-elle pas vendus ?? son rôle est de faciliter l’accès au centre et d’en rénover la voierie, pas de faire des logements en centre piéton ou sur le Bd). Il doit bien manquer d’autres choses, mais de là à arriver à 360 M€...

    A titre de comparaison, Toulouse a investi rien que pour le métro l’équivalent de 800 M€ pour Pau...

    Pau n’a proportionnellement rien fait pour les transport en commun, l’urbanisme, a des impôts élevés et va se retrouver en cessation de paiement en 2015 ???

    La gestion serait-elle catastrophique depuis 30 ans ?... Ca fait longtemps qu’on le sait.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    27 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    J’ai oublié les écoles primaires et qqes autres choses. Allez, on est de toutes manières très très loin de ce qui aurait dû être fait et même en proportion dérisoire.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Il ne s’agit pas de contester que les investissements utiles à Pau sont faibles. Sans non plus aller trop loin, car c’est tout de même mieux depuis 2008.

    Le problème c’est ta propension à balancer des chiffres à la va-vite, souvent sans aucune vérification, parfois farfelus, en mélangeant un petit peu tout (par exemple la ville et l’agglo, qui ont en réalité des problèmes différents), etc... Au final cela dessert ton discours.

    Typiquement tu avais oublié les écoles primaires, alors que vu le nombre et qu’elles sont toutes rénovées une par une (il y avait besoin !), cela représentera sûrement un budget important au final sur les 6 ans. Tu oublies aussi la nouvelle piscine : même si par certains points elle est criticable et un peu chère, ça reste quand même un investissement utile. la voirie je pense que tu sous-estimes : rien que 2/3 rues vers chez moi ça atteingnait déjà le M€. Et il y a certainement des trucs non visibles dans d’autres domaines parce qu’on ne suit pas de près. Inversement tu comptes l’école d’ingénieur alors que c’est un investissement privé.

    Bref, un peu rigueur ne nuirait pas pour que la critique porte mieux.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  
    Autre chose : l’investissement qu’a fait Toulouse dans le Métro me parait un peu démentiel.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    L’investissement fait par Toulouse n’est pas démentiel. C’est simplement le TEC adapté à une ville de ce type, et un moyen ultra-rapide de déplacement (accélération jusqu’à 80km/h entre 2 stations). Ce qui est démentiel, ce sont les gaspillages à Pau. Et que je sache, la ville de Toulouse n’est pas en faillite. Par contre, tout s’est fortement dégradé depuis l’arrivée de ce cher Cohen, cousin cumulard de MLC, en termes d’entretien et d’investissements.

    La voierie sous-estimée ? Pas tant que ça. Les premières années del a mandature, le budget était d’environ 6 M€ / an (sachant que la rénovation du centre était probablement comptée dedans). Il est officieusement pour les dernières de 3 M€.

    La piscine est utile mais il y a une mauvaise gestion des priorités par rapport à des urgences comme les halles ou les parcs relais.

    On peut compter dans les priorités la rénovation de Peguilhan car c’était le minimum. Un nouveau complexe aquatique, et bien on s’en passe, moi le premier et pourtant je fais de la natation régulièrement.

    Une école d’ingenieurs, c’est important pour la ville.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Et remarque sur le métro : c’est un investissement "pour toujours"... Il est rempli aux heures de pointe avec un passage toutes les minutes, et assez utilisé par ailleurs.

    On pourrait dire aussi que les LGV entre grandes villes sont des investissements démentiels, mais c’est "pour 100 ans", même si le financement ne se fait pas sur cette période.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    19 ans que la première ligne a été ouverte et 5 ans pour la deuxième (sachant que les travaux avaient débuté longtemps avant les ouvertures) et la ville n’est pas en faillite. Preuve que c’était possible.

    C’est sûr qu’il doit leur rester moins d’argent pour le reste tant qu’ils devront rembourser.

    Mais sur le long terme, le résultat de cette infrastructure ne peut être qu’excellent. C’est sûr que cela demande davantage de vision et de sens de l’intérêt général qu’il n’y en a à Pau. Ici, cela consiste à faire plaisir à un maximum de monde (associations, personnel municipal en surnombre) en vue de la prochaine élection...

    Et pense au Bd des Pyrénées (qui est un pont en pierres). Imagine combien cela coûterait s’il fallait le faire aujourd’hui à partir de rien (expropriations de villas + travaux). Et pourtant, la ville l’a fait.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Ici, cela consiste à faire plaisir à un maximum de monde (associations, personnel municipal en surnombre) en vue de la prochaine élection...

    En 2008 :

    Charges de personnel à Pau : 618€/hab. Charges de personnel à Toulouse : 833€/hab.

    Subventions versées par Pau : 215€/hab. Subventions versées par Toulouse : 192€/hab.

    Source : comptes des communes

    Encore une fois tu dis des trucs qui sont contredit par les premiers chiffres trouvés.

    Et pense au Bd des Pyrénées (qui est un pont en pierres). Imagine combien cela coûterait s’il fallait le faire aujourd’hui à partir de rien (expropriations de villas + travaux). Et pourtant, la ville l’a fait.

    C’est très vrai aussi.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Charges de personnel à Pau : 618€/hab. Charges de personnel à Toulouse : 833€/hab.

    Je ne serais pas étonné que ces chiffres soient... faux !

    Cela dit ce sont effectivement bien plus les dépenses de paillettes qui ont plombé la ville que celles dans les subventions.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  
    "subventions aux associations"

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Je me souviens très bien des polémiques qu’il y a eu au moment du choix du métro à Toulouse, pour la ligne A, puis pour la ligne B. Beaucoup de monde disait que pour cette taille de ville des tramways de surface étaient plus adaptés. Bordeaux (même taille de ville) à la même époque a renoncé au VAL.

    Je ne sais pas comment le métro de Toulouse a été financé, mais je suppose qu’il a dû y avoir des grosses participations de l’état et de l’Europe, parce qu’à ce prix (plus d’un milliard d’euros par ligne) Toulouse se serait retrouvée à poil. Et au passage cela permettait d’aider Matra à vendre son VAL. Je ne suis pas sûr que ça passerait dans les mêmes conditions aujourd’hui (en fait je suis plutôt convaincu que non).

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Pas d’accord pour la comparaison entre Toulouse et Bordeaux. Population en 1990 : Toulouse : 358 000, Bx : 210 000. C’est pas pareil... Population aujourd’hui : Toulouse : 440 000, Bx : 236 000.

    Le métro était plus difficilement envisageable à Bx à cause du sol très "humide". Les travaux auraient été plus coûteux.

    Lille qui possède une population bien moindre que celle de Toulouse mais une l’agglo équivalente, possède aussi un métro. Et Lyon 480 000 habitants possède aussi un métro.

    Que le métro de Toulouse ait aidé Matra à vendre son VAL, tant mieux !

    Quoi qu’il en soit, ce que je veux montrer, c’est une différence d’ordres de grandeur dans les dépenses utiles entre Pau et d’autres villes. Il ne s’agit pas d’une petite différence, d’une différence énorme.

    Pour Toulouse, le métro aura coûté environ 4 Mds € d’aujourd’hui.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par pehache  

    Pour ce genre de choses ce n’est pas la taille de la ville-centre qui compte, mais celle de l’agglo, voire de l’aire urbaine. Et là Bordeaux et Toulouse sont très proches l’une de l’autre.

    Et ce que je voulais dire de mon côté c’est que tous ces métros ont été financés à des époques où l’état avait certaines largesses qu’il n’a plus. Donc dire que l’on devrait dépenser autant en proportion, c’est non seulement abusé, mais aussi impossible.

    Et quand à Pau "on" annonce une ligne de bus en site propre pour 60M€, ça soulève des tempêtes de polémiques de toutes sortes, alors bon...

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Je ne dis pas que l’on devrait dépenser autant en proportion. Je relève l’effort fait par certaines villes et celui que n’a pas fait Pau. Le métro de Toulouse est sur la ville uniquement (ou presque uniquement, je ne sais plus). Ca m’étonnerait donc que l’agglo y ait fortement mis la main à la poche.

    J’ignore la participation de l’Etat et de l’Europe dans le métro de Toulouse. Mais même en enlevant la moitié du coût du métro à Toulouse, on arrive encore à l’équivalent de 400 M€ pour Pau...

    Il n’y a pas de ligne en site propre prévue pour Pau ! La ligne serait la même chose qu’aujourd’hui à part qu’il y aurait rue Carnot 1 voie de bus + 1 voie de voiture au lieu de 2 voies de voitures.

    Quant aux 60 M€, on a vu qu’une grande partie de ce montant était loin d’être indispensable et prioritaire.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    28 septembre 2012, par Rêveur des villes  

    Rennes : 206 000 habitants intramuros, 663 000 aire urbaine possède... un métro...

    Orléans : 113 000 / 369 000 possède 29 km de lignes de tramway

    Besançon 117 000 / 243 000 est en train d’installer un tramway.

    Bordeaux...

    Peut-être que ces travaux représentent des montants moins élevés que les 9 000 € / habitant du métro à Toulouse, mais quand même... il y en a de toutes façons pour des centaines de millions d’euros.

    Et Pau, qui fait les 3/4 de Besançon ou Orléans, rien ! Pas même un parking relais !

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Heu, pehache, je crois qu’on s’est bien mangés tous les 2 sur le financement potentiel du métro à Toulouse...

    Nombre de tickets par jour pour le métro : 281 000 ! à 1,29 € l’unité par tickets de 10, sur 30 ans, ça fait 4 Mds €... tout simplement !

    Petite remarque au passage : Le seul métro à Toulouse : 281 000 tickets par jour / 440 000 habitants = 0,64 ticket par jour par personne. A cela s’ajoutent les autres TEC bus et tramways...

    A Pau, la STAP (pardon Idélis) 5 670 par jour pour une agglo de 150 000 habitants... ça fait 0,16 ticket par jour par personne...

    Quelle ville est la plus écolo ?!

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par Rêveur des villes  
    Enfin, même en prenant un prix moyen du ticket nettement inférieur à 1,3 €, on arrive quand même à une part de financement importante de l’infrastructure par la billeterie.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par pehache  

    Désolé, mais à nouveau tu donnes des chiffres farfelus sans aucun recul.

    Tes "281.000" xxx par jour sur Toulouse, cela n’est sûrement le nombre de ticket vendus, mais bien plus probablement le nombre de voyages. Toulouse c’est 10 millions de tickets vendus par an (et encore, pas tous au plein tarif), donc de l’ordre de 30.000 par jour. Tout de suite la comparaison avec Pau est nettement moins disproportionnée. Mais de toutes façons ce n’est pas une grande découverte que plus une ville est grande plus son réseau de TC est important en proportion des déplacements.

    Par ailleurs partout en France la billeterie des transports en commun urbains ne représente qu’une faible part du budget total de chaque réseau. Et Toulouse n’y fait pas exception. Suggérer qu’à Toulouse la billeterie finance l’investissement dans le métro, c’est ahurissant : elle ne suffit même pas à financer les frais de fonctionnement, et de loin.

    http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/28/844244-tisseo-le-prix-du-ticket-de-transport-va-fortement-augmenter.html

    http://www.ladepeche.fr/article/2010/04/02/822974-tisseo-smtc-308-m-euros-pour-le-budget-2010.html

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    10M de tickets (comprendre "trajets")vendus par an ? soit moins de 1 sur 10. Pas crédible non plus ! Tu sors des chiffres d’un article de journal pas clair et on sait que les journalistes ne sont pas copains avec les chiffres ! A Pau 17% des tickets de bus sont payés et la proportion d’actifs qui prennent les TEC à Toulouse est probablement beaucoup plus élevée qu’à Pau. J’ai pris le bus à Pau et le métro à Toulouse... ça saute aux yeux... Je vois le nombre de personnes qui valident leur ticket quand elles passent les barrières... ça me semble la majorité...

    Par contre, visiblement, les dépenses de personnel chez Tisseo ont fortement augmenté ces dernières années (Merci Cohen qui préfère probablment le clientélisme aux investissements porteurs de VA... C’est d’ailleurs ce qui se dit fortement à Toulouse).

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Concernant les "subventions à l’infrastructure", j’ai trouvé ça :

    http://books.google.fr/books ?id=stFYaABRWmsC&pg=PA178&lpg=PA178&dq=financement+m%C3%A9tro+toulouse+%C3%A9tat+subvention&source=bl&ots=dDSJ3OxHJ7&sig=pgDbVPdKYIUVgGjdRV0mICpyyi8&hl=fr&sa=X&ei=9qVtUI_8BIew0QW28oGoCQ&ved=0CEoQ6AEwBw#v=onepage&q=financement%20m%C3%A9tro%20toulouse%20%C3%A9tat%20subvention&f=false

    La ligne A aurait donc été financée à 60% par un emprunt du grand Toulouse (600 000 habitants) et à 40% par des subventions (état et "locales"), la grande majorité de celles-ci étant sans doute étatique.

    Va fait quand même un effort important de la part de l’agglo.

    Ca m’étonnerait que Pau ait fait un effort du même ordre pour ses TEC, même en tenant compte d’une moindre proportion de TEC que dans une ville plus grande, effectivement.

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par pehache  

    Je ne vois pas ce que ça a de pas crédible. L’immense majorité des usagers ont des cartes d’abonnement avec une formule ou une autre, et ne prennent pas de ticket à l’unité.

    Et si la référence que j’ai produite ne te convient pas, produis-en une autre. C’est un peu trop facile sinon.

    De toutes façons 10 ou 17% ça reste très très loin des 280.000 par jour que tu annonçais au début.

    note aux modérateurs : serait-il possible d’enlever le post qui contient une immense ligne sans espace et qui ruine la mise en page ?

  • > Pau - Parking relais : l’échec total
    4 octobre 2012, par Rêveur des villes  

    Heu, plutôt "corriger" le post s’il te dérange, mais bon, c’est sans doute ce que tu as voulu dire.

    les cartes d’abonnement de sont pas gratuites, mais ça fait effectivement un prix moyen à l’unité bien en deça des 1,3 €.

    OK, c’était une ânerie de suggérer que l’investissement pouvait être financé par les recettes de billeterie !

    En même temps, si ce gentil M. Cohen fait exploser les coûts de personnel, ca va rien arranger.

    Si j’en crois le document cité, l’effort consenti par le Grand Toulouse est quand même très conséquent. Et pour Pau aussi, il y a des subventions de l’Etat pour les infrastructures de TEC.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    L’avis de Gibus.
    L’UDI : l’UDF du 21eme siècle
    Justice sociale, le mensonge mortel
    Soutien ?
    Remettez-en une couche.
    "Traité budgétaire européen" : Pas d’accord avec Nathalie Chabanne
    A la Patrie, les grands hommes reconnaissants.
    Mais où sont nos modèles d’antan ?
    Il en va des mots...



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises